Collectivité Territoriale de Corse

Présentation des travaux de réparation des ouvrages maritimes du Vieux Port de Bastia et de la route du front de mer

Mardi 21 Février 2017



Gilles Simeoni, Président du Conseil Exécutif de Corse et Pierre Savelli, Maire de Bastia, ont présenté à la presse le programme, les modalités de financement et de réalisation de l’opération de réparation des ouvrages maritimes du Quai des Martyrs, du Vieux-Port de Bastia et de la route du front de mer, lundi 20 février 2017 à Ville di Petrabugno.

Etaient également présents Jean-Félix Acquaviva, Conseiller exécutif de Corse, délégué aux infrastructures routières, portuaires, aéroportuaires et ferroviaires, Emmanuelle de Gentili, 1ère adjointe, Jean-Louis Milani, 2ème adjoint, Michel Castellani, 3ème adjoint et Bernard Cesari, conseiller municipal et Président du Conseil d’exploitation de la régie du Vieux-Port.

Sécurisation et la réparation de trois sites essentiels de la façade maritime et portuaire de Bastia : le quai des martyrs, le Vieux-Port et la route du front de mer

Historique
Suite à la tempête exceptionnelle du 28 novembre 2008 des travaux d’urgence et de remise en état ont été réalisés de 2009 à 2013 (apports d’acropodes, injections de béton dans les cavités et fissures, reprise des dallages...).
Parallèlement, un marché de maîtrise d’œuvre relatif à la réparation globale des ouvrages du front de mer a été engagé. Il a cependant été résilié après la réception des études AVP en raison d’une augmentation conséquente du coût prévisionnel des travaux.
Les autorisations de programme prévues en 2009 étaient en effet plafonnées à 8,5 M€.
Or, il est apparu au retour des études AVP en 2013 que le coût prévisionnel des travaux nécessaires était au moins du double.
Ce projet n’a donc plus avancé à partir de cette date.

Eu égard à l’importance économique, patrimoniale et symbolique pour la ville de Bastia, et du fait du retard pris par les infrastructures maritimes de Bastia, et notamment du Vieux Port de Bastia, depuis des décennies, il a été érigé en priorité par le nouvel Exécutif, en concertation étroite avec la Ville de Bastia.

Cet engagement se traduit de deux façons

Au plan financier, par la proposition d’un financement du coût total du prix des travaux nécessaires, à concurrence d’une évaluation de 21,9 M€ TTC.
Ce financement sera assuré à travers l’inscription de l’opération au PEI 4 : prise en charge à 50 % par l’Etat

Au plan technique, par la réalisation d’un nouveau marché de maîtrise d’œuvre « phase réalisation », intégrant notamment les attentes et demandes de la Ville de Bastia, par exemple concernant la mise en valeur de la promenade du quai des martyrs (suppression d’un mur-refouloir dont la création aurait supprimé la vue sur la mer depuis la promenade et les terrasses des bars et restaurants.

Un nouveau marché de maîtrise d'œuvre "phase réalisation " a été attribué début 2017, l’autorisation donnée au Président du Conseil Exécutif de signer le marché sera sollicitée dans le cadre du rapport présenté à l’Assemblée de Corse lors de la session de fin de mois.

Sur la base des études d’AVP déjà réalisées, il est ainsi prévu les travaux suivants :

Le Môle génois

Réfection complète de la carapace de protection avec augmentation de la côte et de la largeur de la berme afin de réduire l’énergie de la houle sur l’ouvrage maçonné et limiter les franchissements.

La nouvelle carapace est constituée d’une couche de blocs en béton (acropodes) de 4m3 et de 5m3 au niveau de l’extrémité (musoir). Elle présente une largeur de berme de l’ordre 5 m de large puis les blocs sont disposés sur le talus d’appui, une couche filtre en enrochements.

Cette solution permettra de diminuer ces franchissements :
  • de 90 à 95 % quelle que soit la période de retour de la houle, à proximité du musoir
  • de 70 % pour une période de retour de 50 ans, 30 % pour une période de retour de 100 ans, 90 % par rapport à la tempête de 2008, en section courante.

Estimation financière : 5.3 M€ HT

La Jetée du Dragon

Réfection complète de la carapace de protection avec augmentation de la côte et de la largeur de la berme afin de réduire l’énergie de la houle sur l’ouvrage maçonné et limiter les franchissements.

Travaux priorisés au vu de leurs montants estimés :
Priorité n° 1 : réparation du musoir
Priorité n° 2 : réfection complète de la carapace en priorisant les tronçons en fonction des franchissements actuels les plus importants.

La carapace est constituée d’une couche de blocs en béton (acropodes) de 4m3 et de 5m3 au niveau de l’extrémité (musoir). Elle présente une largeur de berme de l’ordre 5 m de large puis les blocs sont disposés sur le talus d’appui, une couche filtre en enrochements.

Cette solution permettrait de diminuer les franchissements :
- de 90 % pour une période de retour de 50 ans, 70 % pour une période de retour de 100 ans, 98 % par rapport à la tempête de 2008.

Estimation financière : 11.4 M€ HT

Par ailleurs, une mission géotechnique particulière est intégrée dans le marché de maîtrise d’œuvre pour s’assurer de ne pas aggraver les tassements constatés sur la jetée du Dragon (au droit du phare rouge).

La Route du front de mer

Fermeture des points singuliers (principalement au droit des ouvrages hydrauliques), en réalisant notamment un mur à la même côte altimétrique que les ouvrages avoisinants. Cette solution permettra de limiter les principales entrées d’eau.

Estimation financière : 0.9 M€ HT

Le Quai des martyrs

En tenant compte des contraintes financières et d’intégration au site, il a été retenu des travaux de reprofilage et rechargements ponctuels du talus et de la berme en enrochements.
Cette option ne permettra pas de réduire sensiblement les franchissements.

Il est à noter que le programme des travaux a été modifié pour supprimer la surélévation du mur d’enceinte du quai des martyrs qui était initialement prévue pour limiter les franchissements. Une méthodologie alternative a été retenue pour protéger le bâti par le biais d’aménagements urbains à réaliser en concertation avec la Ville de Bastia.

Estimation financière : 0.63 M€ HT

Estimation financière globale et phasage des travaux

Au stade AVP (valeur prévisionnelle), l’enveloppe prévisionnelle de l’opération peut être fixée à 21,9 M€ TTC, au regard des estimations suivantes :

- Travaux à réaliser : 
18,23 M€ HT, soit 20,053 M€ TTC, dont :

Môle génois : 5.30 M€ HT
Jetée du Dragon : 11.40 M€ HT
Route du Front de Mer : 0.90 M€ HT 
Quai des Martyrs : 0.63 M€ HT

-  Etudes, prestations et divers :
0,53 M€ HT, soit 0,64 M€ TTC

-  Aléas :
10 % inclus dans l’estimation des travaux

Pour phaser la réalisation des travaux, ceux-ci sont prévus en 4 étapes sur une durée maximale d’environ 4 à 5 ans, dans l’ordre suivant :
1) Môle génois : durée prévisionnelle 15 mois
2) Jetée du Dragon : durée prévisionnelle 23 mois
3) Quai des martyrs : durée prévisionnelle 8 mois
4) Route du Front de Mer : durée prévisionnelle 8 mois

Procédures administratives et planning prévisionnel

2017 : Passation du marché de maîtrise d’œuvre, et engagement des études

2017/2018 : Achèvement des études de conception
Instructions administratives : dossier loi sur l’eau, dossier de demande de dérogation d’atteinte aux espèces protégées pour les patelles géantes, enquête publique, transfert de gestion Consultations pour la passation des marchés de travaux. Programmation PEI 4 avec une participation de l’Etat à 50 % du programme

2019 à 2022 : Exécution des travaux

Cette opération représente le plus gros volume d’investissements dans le cadre du programme PEI sur la mesure ports.