Collectivité Territoriale de Corse

Profonde tristesse après l'annonce du décès de Jean-Charles Martinetti, la réaction de Camille de Rocca Serra

Vendredi 4 Juillet 2008



Profonde tristesse après l'annonce du décès de Jean-Charles Martinetti, la réaction de Camille de Rocca Serra
La réaction de Camille de Rocca Serra, Président de l'Assemblée de Corse :

C'est avec une immense tristesse que je viens d'apprendre le décès de notre collègue et ami Jean-Charles Martinetti, conseiller territorial à l'Assemblée de Corse, conseiller municipal de Prunelli-di-Fium'Orbu, président de la SEM Corse Bois Energie et vice-président du parc régional de Corse, emporté par la maladie à l'âge de 52 ans.

Avec courage, dignité, force et détermination, Jean-Charles a lutté pendant de longs mois contre la cruauté de la maladie. Homme pudique et réservé, il a mené son combat dans la discrétion. En effet, peu de nos collègues n'avaient connaissance de son état de santé jusqu'au moment où lui-même en avait fait l'annonce.
Homme de devoir, il avait décidé début juin de passer le flambeau à son neveu en démissionnant de sa fonction de premier magistrat de sa chère commune de Prunelli-di-Fium'Orbu, pour garantir la continuité de l'action communale qu'il menait depuis 2001.
A l'Assemblée de Corse, Jean-Charles était connu pour son engagement et sa disponibilité. Président de la commission des finances, président de la Société d'économie mixte Corse Bois Energie, il avait su se faire apprécier de tous, notamment par sa propension naturelle à privilégier le dialogue.

Sa disparition est une grande perte pour notre institution comme pour la Corse. En ces moments de chagrin, je m'associe en mon nom personnel et celui de l'ensemble des élus de l'Assemblée de Corse à la douleur de sa famille.
A sa maman, à ses enfants, Léa et Jean-Philippe, à son neveu Pierre Siméon de Buochberg, à sa proche collaboratrice, Marie-Paule, à l'ensemble du conseil municipal de Prunelli-di-Fium'Orbu et plus généralement à tous ceux qui l'ont connu et aimé, je présente mes condoléances sincères et attristées.