Collectivité Territoriale de Corse

Réaction du Conseil exécutif de Corse suite aux déclarations du STC à propos des nouveaux autorails AMG 800

Lundi 6 Avril 2009

Il y a quelques jours, lors d'une conférence de presse, une organisation syndicale des CFC a mis en cause le nouvel autorail AMG 800, mis en service le 30 mars 2009, soulignant que des problèmes de sécurité affecteraient ce matériel.



Réaction du Conseil exécutif de Corse suite aux déclarations du STC à propos des nouveaux autorails AMG 800
Ces allégations sont totalement infondées et sont de nature à compromettre gravement la confiance que les usagers peuvent avoir dans le nouveau matériel roulant :

- D'une part, parce que les éléments mis en évidence constituent un amalgame entre des dysfonctionnements mineurs n'affectant aucunement la sécurité des circulations (démarrage moteur, espaces bagages), des problèmes initiaux plus importants, désormais résolus (fuites excessives d'huile), et des mises au point ordinaires dans le cadre de toute mise en service commercial. Mises au point qui font d'ailleurs actuellement l'objet d'investigations et d'améliorations par le constructeur (rodage des semelles de frein, bruits de cardan lors des marches sur un moteur obligeant dès lors à une circulation à 30 km/h, réglages de suspension permettant de garantir un confort optimal).

- D'autre part, et surtout, parce que le nouvel autorail -comme tout matériel roulant transportant du public- a obtenu l'autorisation de circulation de la part de l'Etat, seule autorité compétente dans ce domaine, au terme de plusieurs semaines de tests de sécurité. La dernière visite de sécurité, en date du 25 juin 2009, ayant par ailleurs permis aux services de l'Etat de lever les quelques réserves émises lors de sa mise en service.

Autant d'affirmations surprenantes, puisque par ailleurs le bilan global tiré par les agents CFC et SNCF utilisant le nouvel autorail est aujourd'hui largement positif. Et en comparaison d'engins similaires utilisés sur le continent, la fiabilité et la disponibilité de l'AMG 800 sont satisfaisantes : plus de 85 % des circulations sont assurées sans aucune perturbation, soit un pourcentage identique à celui d'autres expériences analogues.

S'il est légitime que certains cheminots redoutent les conséquences de la mise en service des nouveaux autorails, le saut technologique que représente l'AMG nécessitant en effet la mise en oeuvre de procédures nouvelles, la réussite de l'important programme de modernisation assumé par la CTC -qui représente un effort sans précédent dans l'histoire des Chemins de Fer de la Corse- ne pourra être assurée que par une mobilisation de tous les acteurs, y compris, et surtout, les plus concernés d'entre eux, qui vont voir ainsi leur outil de travail pérennisé et fondamentalement amélioré afin d'en assurer l'exploitation dans les meilleures conditions et offrir ainsi la meilleure qualité de service aux usagers.

Conscient du changement important induit par la mise en service de l'AMG 800, et dans un esprit de responsabilité et de concertation qui a toujours prévalu au cours de ce projet de modernisation du chemin de fer, la Collectivité Territoriale de Corse demeure ouverte au dialogue pour permettre de répondre à toutes les interrogations liées à la mise en service de ces nouveaux autorails.