Collectivité Territoriale de Corse

Réaction du Conseil exécutif suite à l'occupation de la Collectivité Territoriale de Corse et la destruction des bureaux du Président du Conseil exécutif

Lundi 14 Janvier 2008



Réaction du Conseil exécutif suite à l'occupation de la Collectivité Territoriale de Corse et la destruction des bureaux du Président du Conseil exécutif
Hier, la Corse a été frappée au cœur. Le lieu légitime de l'exercice de la démocratie régionale a été violé. C'est l'ensemble de l'institution et de la représentation territoriale qui a été bafoué.

Le Conseil exécutif de Corse, réuni en séance extraordinaire, condamne vigoureusement les graves incidents sans précédent qui se sont produits suite à l'occupation de l'Hôtel de région et qui ont notamment anéanti par incendie volontaire le bureau du Président du Conseil exécutif. 
 
Il juge inacceptable que de surcroit cette occupation en nombre se soit produite en présence d'élus territoriaux. Il dénonce ceux qui n'ont pas hésité à s'attaquer au symbole du pouvoir régional légitiment élu usant de méthodes qui rappellent l'époque fasciste.

Par delà sa condamnation sans réserve, le Conseil exécutif refuse que la démocratie puisse être prise en otage par une minorité et appelle les Corses à juger en conscience cette dérive factieuse.
Il a décidé de porter plainte et demande à la Justice de la République de rechercher et poursuivre les auteurs de ces actes criminels.

L'ensemble des services, agences et offices de la Collectivité Territoriale de Corse sera fermé lundi 14 janvier 2008.