Collectivité Territoriale de Corse

Remise des prix du concours le Printemps des poètes 2007

Premiazioni di u cuncorsu di u « Branu di i pueta » di u 2007

Mardi 19 Juin 2007



Remise des prix du concours le Printemps des poètes 2007
Ange Santini, Président du Conseil exécutif de Corse, en présence de Simone Guerrini, Conseiller exécutif délégué à la Culture et au Patrimoine, a remis le 19 juin 2007 à 17 heures dans le salon de réception de l'Hôtel de Région, les prix du concours du " Printemps des poètes 2007 " qui récompensaient :

  • Mademoiselle Romane Bernardini, pour son poème en langue corse dans la catégorie collégiens 
  • Monsieur Ghjuvan Federicu Terrazzoni, pour son poème en langue corse dans la catégorie lycéens 
  • Mademoiselle Margot Bassot-Siri, pour son poème en langue française dans la catégorie collégiens 
  • Monsieur Florent Martin, pour son poème en langue française dans la catégorie lycéens 

Cette cérémonie s'inscrivait dans le cadre de l'opération organisée par la Collectivité Territoriale de Corse, en partenariat avec RCFM, à l'occasion de la 9e édition du Printemps des poètes qui a été l'occasion de faire partager le plaisir du poème.




Ange Santini, Presidente di u Cunsigliu esecutivu di Corsica, in prisenza di Simone Guerrini, Cunsigliera esecutiva incaricata di a Cultura è di u patrimoniu, purghjarà in u salottu di ricizzioni di u Palazzu di a Righjoni, i premii di u cuncorsu di u «Branu di i pueta 2007 » à :

  • Madamicella Romane Bernardini, pà a so puesia in lingua corsa in a sezzioni « Cullighjanti » 
  • Monsieur Ghjuvan' Federiccu Terrazzoni, pà a so puesia in lingua corsa in a sezzioni «Liceani » 
  • Madamicella Margot Bassot-Siri, pà a so puesia in lingua francesa in a sezzioni « Cullighjanti » 
  • Monsieur Florent Martin, pà a so puesia in lingua francesa in a sezzioni « Liceani ». 

Sta premiazioni faci parti di l'uparazioni urganizata da a Cullittività Tarrituriali di Corsica, in cullaburazioni cù RCFM, pà a 9a edizioni di u « Branu di i pueta ».

Sta manifestazioni era disignata da fà sparta u piacè di a puesia.