Collectivité Territoriale de Corse

Réunion à Brando sur le Schéma régional éolien

Riunione in Brando nantu à u schema rigiunale eolicu

Mardi 3 Octobre 2006



Réunion à Brando sur le Schéma régional éolien
Les élus de la micro-région sont été conviés a participé à la Brando, à une troisième réunion locale de consultation sur le Schéma régional éolien, présidée par Ange Santini, Président du Conseil exécutif, Président de l'ADEC.


le Schéma éolien de la Corse

Séminaires consultatifs locaux à destination des élus


mardi 3 octobre à Calvi, Hôtel de ville, 9h30
vendredi 13 octobre à Porto-Vecchio, Hôtel de ville, 14h30
lundi 16 octobre à Brando, salle des fêtes d'Erbalunga, 9h30


caractéristiques du plan éolien

Sur le plan éolien, la Corse se caractérise aujourd'hui par :

- un potentiel éolien important mais qui mérite d'être mieux connu
- 3 parcs en fonctionnement totalisant une puissance de 18 MW (18 000 kW)
- 4 permis de construire accordés, 2 projets en cours d'instruction, 1 en cours de conception, 4 projets refusés ou abandonnés
- des polémiques autour de certains projets ou des rumeurs sur l'incapacité de l'éolien à participer à la satisfaction des besoins énergétiques corses
- une sensibilisation accrue de la population corse à la question énergétique et à la nécessité d'utiliser des énergies locales depuis la crise de l'hiver 2005
- la sollicitation des porteurs de projets auprès des élus (maires, conseillers généraux, présidents d'intercommunalités, élus du Conseil exécutif de Corse...)

le plan énergétique de la Corse

Au niveau national, depuis la loi de programmation des objectifs de la politique énergétique (loi POPE) du 13 juillet 2005, un besoin de planification territoriale encadrant le développement maîtrisé de l'utilisation de l'énergie éolienne s'est affirmé.
La Collectivité Territoriale de Corse s'est déjà engagée dans ce sens.
Le Plan énergétique pour la Corse 2005-2025 adopté le 24 novembre 2005 par l'Assemblée de Corse prévoit l'installation d'une puissance de 100 MW éolien à l'horizon 2015.

le Schéma régional éolien

Pour mettre en oeuvre cette installation dans les meilleures conditions possibles, l'Assemblée de Corse a retenu le principe de réaliser un Schéma régional éolien.
Ce Schéma régional éolien doit être un outil de référence pour le développement maîtrisé de l'éolien à l'échelle de la Corse.

Par une convention en date du 10 juillet 2006, le cabinet Abies a été chargé d'accompagner la Collectivité Territoriale de Corse dans cette démarche.
Répondant à la demande exprimée par la CTC, les consultants ont proposé d'inscrire la réalisation du Schéma éolien dans une démarche de concertation.
Celle-ci se veut la plus large possible, progressive et continue.
Il s'agit de dépasser les polémiques et réactions affectives par la diffusion d'informations objectives, l'écoute et la prise en compte des perceptions locales.
Autant l'ignorance favorise rumeurs et rejets, autant l'information, la connaissance et le dialogue favorisent la qualité et l'appropriation de la démarche.


le Schéma éolien de la Corse : 4 objectifs complémentaires

- mieux connaître le potentiel éolien de la Corse
- définir les zones les plus favorables au développement maîtrisé de la filière
- apporter aux élus et aux services instructeurs de l'Etat un outil d'aide à la décision
- favoriser l'appropriation de la démarche vers le développement maîtrisé de l'éolien en
Corse par le plus grand nombre


les séminaires, 1ers maillons de la chaîne de la concertation du Schéma éolien

Les élus locaux, du fait de leurs responsabilités en terme d'aménagement local, des sollicitations qu'ils subissent de la part de développeurs ou des polémiques autour de certains projets, sont les premiers concernés par le schéma éolien.

Il a donc été décidé que la première démarche de concertation se ferait dans leur direction sous la forme de séminaires consultatifs locaux.

les 4 objectifs des séminaires

- informer : situation actuelle de l'éolien en France et tout particulièrement en Corse :
cadre législatif, perspectives et moyens des élus locaux
- écouter et recueillir les perceptions des élus dans le cadre des débats et au moyen de
2 questionnaires
- faire valider par le plus grand nombre possible d'élus la démarche initiée par la
Collectivité Territoriale de Corse
- créer un évènement qui insère le Schéma éolien dans la démarche globale de la
Collectivité Territoriale de Corse en matière d'énergie

Il s'agit de montrer la cohérence entre le travail approfondi sur les filières (éolien, bois énergie, hydroélectricité, maîtrise de l'énergie, solaire...) et le Plan énergétique de la Corse dont les Assises du 12 décembre 2006 seront un moment majeur.

Ces séminaires consultatifs locaux à destination des élus de Corse apparaissent comme une double opportunité :
- mise en cohérence de la politique énergétique régionale
- intégration de l'ensemble des élus locaux (maires, conseillers généraux, présidents
d'intercommunalités...) à la démarche de schéma régional éolien

La montée en puissance de la concertation dans le schéma éolien de la Corse s'appuie également sur 2 autres actions complémentaires de ces séminaires :

- le document de sensibilisation "le Schéma éolien de la Corse en 20 questions-réponses" présenté à l'occasion de ces 3 séminaires consultatifs locaux et qui sera ensuite largement diffusé dans les mairies, espaces info-énergies, subdivisions DDE...
- 3 groupes de travail réunissant des acteurs locaux sur les 3 zones les plus favorables, a priori, au développement de l'éolien en Corse (Cap Corse, Balagne et sud Corse autour de Bonifacio)

méthodologie et 1ers résultats

La méthodologie proposée pour atteindre ces objectifs se décline en deux parties :

- identification cartographique des gisements, sensibilités et contraintes
- élaboration d'une charte de développement éolien

Le choix d'un site éolien doit répondre à plusieurs conditions techniques et réglementaires qui seront analysées, dans un 1er temps, sur l'ensemble du territoire de la Corse.

Un Système d'information géographique compilera les contraintes et opportunités à l'implantation des parcs éoliens en vue de déterminer les zones propices et celles qui le sont moins.

En premier lieu, le site éolien doit disposer d'un gisement éolien favorable.
Une carte de la ressource en vent sur l'ensemble de l'île sera élaborée à partir d'atlas et de modélisations déjà conduites.

En second lieu, le site éolien doit être suffisamment proche du réseau électrique haute tension et en particulier d'un des 25 postes-sources de l'île. Une cartographique fine prenant en compte la capacité et l'éloignement de ces postes sera réalisée.

Le site éolien pressenti ne doit pas être non plus grevé de servitudes techniques, comme celles de dégagement des aérodromes. La cartographie correspondante prendra également en compte les servitudes radioélectriques et celles des radars.
Une partie du territoire de la Corse est concernée par des protections de milieux naturels remarquables ou des inventaires de milieux naturels d'intérêt. La cartographie correspondante hiérarchisera les sensibilités de ces milieux naturels en regard de l'implantation d'un parc éolien.

La première caractérisation des enjeux paysagers prendra la forme d'une cartographie des espaces protégés réglementairement.
Le second temps des investigations portera sur l'approfondissement des contraintes à l'implantation des éoliennes sur 3 grands territoires particulièrement concernés par le développement de l'éolien en Corse :
- le Cap Corse
- la Balagne
- la région de Bonifacio

Cet approfondissement concernera également des territoires plus ponctuels (trois à cinq) restants à déterminer.

Une attention particulière sera accordée aux aspects paysagers.
En ce qui concerne la seconde partie (élaboration d'une charte de développement éolien), elle concerne la conception de projets éoliens respectueux de leur environnement humain et naturel.

Elle s'appuiera sur une analyse critique des projets éoliens réalisés ou en cours, ainsi que sur les résultats de le concertation.
Cette charte se déclinera en 4 grands thèmes :
- la concertation
- l'urbanisme
- l'étude d'impact sur l'environnement
- la qualité paysagère

planning de la réalisation du schéma éolien

Après les trois séminaires consultatifs locaux d'octobre 2006, les trois réunions des trois groupes de travail des acteurs locaux se dérouleront en novembre et décembre 2006.

Le schéma éolien de la Corse sera finalisé début 2007.








produire de l'énergie, c'est puiser dans les ressources naturelles de la terre. Cependant, toutes les énergies ne sont pas égales vis-à-vis de l'impact sur l'environnement, d'autant plus en Corse où l'électricité est produite en majorité à partir d'énergie thermique, à base de fioul (centrales électriques du Vazzio ou de Luciana).

Privilégier le choix des énergies renouvelables contribue à assurer un développement économique durable et harmonieux.

Les énergies renouvelables utilisent des flux d'origine naturelle (soleil, vent, eau, croissance végétale, géothermie...). Le développement des énergies renouvelables et de la maîtrise de l'énergie permet de diminuer le recours aux énergies fossiles, en apportant un service équivalent, voire amélioré dans certains cas.


Une centrale hydroélectrique produit directement de l'électricité, à partir de l'eau de la rivière : la force de l'eau sur les aubes fait tourner une turbine. Celle-ci entraîne un générateur qui produit de l'électricité.
En général, toute l'eau de la rivière ne passe pas dans la centrale : l'installation comporte donc des ouvrages de prise d'eau et d'évacuation en aval, ainsi que des aménagements pour la distribution de l'électricité produite.
La puissance de l'installation et les aménagements nécessaires varient en fonction de l'énergie potentielle de la rivière, caractérisée principalement par son débit et la hauteur de chute disponible.



En Corse l'hydroélectricité couvre 30 % des besoins électriques

L'énergie moyenne produite par les équipements installés représente aujourd'hui 30 % des besoins d'électricité en Corse, dont 4 % par les petites centrales hydroélectriques (soit 450 GWh/an).
L'utilisation de cette énergie représente une part très importante dans la production de d'électricité insulaire, en comparaison avec le continent, où seulement 17 % de la production d'électricité est d'origine hydroélectrique (dont 2 % par les 17 000 PCH installées).
Dans un avenir proche, cette production d'électricité par les énergies renouvelables devrait encore augmenter grâce à la mise en service du barrage hydraulique du Rizzanese et la création de petites fermes éoliennes.

Par ailleurs, il existe également des très petites installations hydroélectriques ou éoliennes qui, couplées à des batteries, permettent de fournir l'électricité nécessaire à des sites non raccordés au réseau EDF (comme les installations photovoltaïques).

En France, seul EDF peut exploiter les installations d'une puissance supérieure à 8 MW. Ces équipements disposent parfois d'un barrage permettant d'utiliser l'énergie disponible au moment voulu.

En Corse un grand projet sera réalisé prochainement : le barrage du Rizzanese, dont les travaux débuteront incessamment, avec une mise en service prévue en 2004. La construction de cet ouvrage représente quelque 500 000 h de travail pour un coût de 800 MF).

Les ouvrages d'une puissance inférieure à 8 MW sont souvent propriété de collectivités locales, les communes le plus souvent en Corse, ou parfois l'Office d'Equipement Hydraulique (à Casamozza, Oneo, Asinao).
Ces petites centrales hydroélectriques fonctionnent le plus souvent " au fil de l'eau " : le débit, qui varie en fonction des saisons et de la pluviométrie, conditionne l'énergie électrique récupérée (d'une manière générale, plus importante en hiver qu'en été).
Ces ouvrages participent à l'aménagement du territoire, et sont une retombée financière intéressante pour les petites communes.

Les fermes éoliennes sont constituées de quelques grosses éoliennes, perchées sur des mats de 40 mètres. L'énergie du vent fait tourner des pales, qui entrainent un générateur de courant électrique