Collectivité Territoriale de Corse

Réunion de l'Assemblée de Corse : vote d'une motion de soutien au Préfet de Corse

Riunione de l'Assemblea di Corsica : votu di una muzione di sustegnu à u Prifettu di Corsica

Jeudi 29 Septembre 2005



Réunion de l'Assemblée de Corse : vote d'une motion de soutien au Préfet de Corse
Les élus ont voté, en l'absence du groupe Unione Nazionale, une motion déposée par la Commission permanente relative à l'attentat à la roquette contre la Préfecture de Corse du Sud.
Une 2ème motion a été adoptée à l'unanimité, à 20 h 30 vendredi soir, déposée par l'ensemble des groupes politiques. Elle reprend la demande formulée dans la motion adoptée dans l'après midi en vue de la reprise immédiate des négociations autour d'un projet d'entreprise :

considérant le très net durcissement du conflit social de la SNCM et les répercussions qu'il génére sur le trafic maritime, les activités et la vie quotidienne de la population

l'Assemblée de Corse

en préalable, renouvelle sa motion demandant l'arrêt des poursuites engagées contre les syndicalistes de la SNCM, ainsi que la mise en liberté de ceux actuellement détenus,

demande la reprise immédiate des négociations autour du projet d'entreprise,

souhaite que l'Etat tienne les représentants des différentes collectivités territoriales concernées informés en permanence de l'évolution du dossier,

considère que le projet d'entreprise, tel qu'il est actuellement configuré, ne convient pas en l'état, notamment au regard de la pérennité de la compagnie.



rappel : texte de la 1ère motion adoptée à l'unanimité en début d'après midi :

considérant que l'attentat à la roquette qui a touché les bâtiments de la Préfecture d'Ajaccio et du Département de la Corse-du-Sud, a, une fois encore, mis en péril des vies humaines,

considérant que cet acte intolérable s'inscrit dans un dangereux contexte d'escalade de la violence,

l'Assemblée de Corse

s'élève contre de tels actes de violences intolérables.

assure son entier soutien au Préfet, à sa famille et à l'ensemble des personnels de la Préfecture, comme au Président et aux personnels du Conseil Général de la Corse-du-Sud.-

appelle à la responsabilité et à la conscience de chacun pour engager durablement la Corse sur les voies de l'apaisement.




rappel du déroulement de la session des 29 et 30 septembre

journée de jeudi 29 septembre

Le Président du Conseil Exécutif de Corse, le Président de l'Assemblée de Corse et le Président de l'Office des transports, se sont rendus à Marseille jeudi après midi pour assister à une réunion qui s'est déroulée à la Préfecture de région en présence du Ministre des Transports, Dominique Perben, des représentants du personnel de la SNCM et des élus de la Région PACA.

Dans ces circonstances, le débat sur le fond relatif à la SNCM a été reporté au lendemain.

La séance de l'Assemblée de Corse a cependant été ouverte jeudi à 15 heures. Les élus ont voté à l'unanimité une motion demandant la mise en liberté des quatre marins détenus en garde à vue ainsi que l'arrêt des poursuites, compte tenu du contexte syndical dans lequel s'est déroulé cette affaire.

texte de la motion :
'Considérant le caractère syndical de l'action menée par le personnel marin et sédentaire de la SNCM,

l'Assemblée de Corse

demande la mise en liberté des quatre marins détenus ainsi que l'arrêt des poursuites engagées à l'encontre des salariés de la SNCM.'