Collectivité Territoriale de Corse

Réunion du Comité scientifique du projet du nouveau port de Bastia

Lundi 18 Mai 2009

La première réunion du comité scientifique du projet de nouveau port de Bastia s'est tenue le lundi 18 mai 2009 à l'Hôtel Ostella, à Bastia, en présence d’Antoine Sindali, Président de l’Office des transports.



Réunion du Comité scientifique du projet du nouveau port de Bastia
Ce comité scientifique indépendant est chargé de suivre les phases d’étude du projet du nouveau port de Bastia, de proposer des mesures d’accompagnement environnementales et d’assurer un suivi des mesures arrêtées. 

Cette réunion entre dans le cadre des mesures d’accompagnements suite au débat public sur le projet de développement portuaire de Bastia. 

Le débat public sur le projet de nouveau port de Bastia 

Depuis la loi du 22 janvier 2002, la CTC est devenue propriétaire des ports de commerce de Bastia et Ajaccio et a en charge leur développement. C’est dans ce cadre que le 26 juillet 2004, l’Assemblée de Corse a adopté le Plan de développement du port de commerce de Bastia. 

Ce projet résulte de la volonté du Conseil exécutif de mettre à niveau les infrastructures nécessaires au développement de l’île. En effet, Bastia s’est toujours imposée comme la première destination portuaire de l’île, tant en terme de fret que de passagers transportés. Son port consolide chaque jour davantage cette position prépondérante avec un trafic en constante augmentation et dont le volume atteint, aujourd’hui, plus de 2 millions de passagers et près d’1 million de tonnes de marchandises. (Le port de Bastia est le premier port de Méditerranée en termes de passagers transportés.) 

Or, ses installations remontent à 1870 et ne répondent plus aux exigences du trafic, tout comme aux normes de sécurité en vigueur. Son fonctionnement ne reste possible que grâce à l’octroi d’un système dérogatoire pour permettre l’accueil de navires d’architecture moderne de plus en plus longs et de fort tonnage. 

Le coût prévisionnel de cette opération dépassant le seuil des 150 M€ fixés par décret en date du 22 octobre 2002, la CTC décidait, le 3 mars 2006, de saisir la Commission nationale du débat public, laquelle confirmait le 5 avril 2006, que le projet de développement portuaire de Bastia devait effectivement donner lieu à un débat. 

Le débat public sur le projet de développement portuaire de Bastia s’est déroulé du 6 mars au 16 mai 2007. Au cours de cette période 6 réunions publiques se sont tenues dans l’amphithéâtre du Lycée Giocante de Casabianca. 

Le débat public a permis d’aborder l’ensemble des questions liées au projet de développement portuaire de Bastia. 
Les enjeux : l’importance des enjeux économiques et sociologiques a été admise par tous ainsi que la nécessité d’améliorer la sécurité des manœuvres portuaires, le cadre portuaire et l’accueil des usagers.
L’opportunité : le projet de développement du port de Bastia a été jugé nécessaire par certains cependant ses conséquences environnementales ainsi que son coût ont été jugés inacceptables. 
La localisation du projet : le projet qui a été retenu est celui de la Carbonite, c’est la seule solution réaliste en effet l’extension sur le site actuel engendrerait de telles perturbations qu’elle apparaît irréaliste. 
Les conséquences et les impacts : l’extension sur le site actuel aggraverait les problèmes actuels notamment de circulation alors que l’implantation à la Carbonite améliorerait les conditions de circulation et permettrait une réorientation de la ville vers le sud. Cependant l’implantation sur le site de la Carbonite aurait des conséquences sur les activités liées à la mer avec pour les pêcheurs une réduction de leur zone de pêche. 
Les impacts sur l’environnement ont aussi été évoqués avec notamment la possible destruction des herbiers de posidonies et d’autres espèces protégées. 


Le comité scientifique de suivi du projet de nouveau port de Bastia
C’est pour répondre aux atteintes sur les espèces protégées et aux impacts sur les activités liées à la mer que la décision de la mise en place d’un comité scientifique indépendant a été prise. 
Le comité scientifique, composé de 16 membres, a été désigné le 10 mars 2009 par le Conseil exécutif de Corse. 
Il est indépendant et est chargé de suivre les phases d’études du projet, de proposer des mesures d’accompagnement environnementales et d’assurer un suivi de la mise en œuvre des mesures arrêtés. 

Composition du Comité scientifique : 

- Impacts sur la réserve naturelle de l’étang de Biguglia : 
Thierry Gamba-Martini, Directeur général des services du Département de la Haute-Corse
- Environnement maritime, le littoral, la pêche et l’aquaculture : 
Roger Miniconi, Président du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel de Corse,  Michel Muracciole, Délégué des rivages corse - Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres,  Eric Palvadeau, Directeur du BRGM - Service géologique régional Corse,  Roger Pantalacci, Directeur de l’Office de l’environnement,  Patrick Bezert, Responsable du département prévention des pollutions et des risques à l’Office de l’environnement, Jean-Noël Livrelli, Responsable du département valorisation des écosystèmes méditerranéens à l’Office de l’environnement,  Sylvia Agostini, Présidente du Conseil d’orientation scientifique en appui au Comité régional des pêches maritimes de Corse,  Henri Farrugio, Président du Comité scientifique de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée - Expert de l’IFREMER 

- Courantologie : 
 Bernard di Martino, Université de Corse 

 - Végétation marine : 
 Vanina Pasqualini, Université de Corse 

 - Qualité de l’eau : Antoine Orsini et Joséphine Foata, Université de Corse 

 - Qualité de l’air : Jean-Luc Savelli, Directeur de Qualitair Corse 

- Faune marine : Sandrine Ruitton Roussel, Centre d’océanologie de Marseille

dp_port_bastia.pdf DP port bastia.pdf  (92.04 Ko)