Collectivité Territoriale de Corse

Réunion du Conseil exécutif

Jeudi 31 Mars 2005



Réunion du Conseil exécutif
Le Conseil exécutif poursuit ses réflexions sur les orientations prioritaires dans les différents grands secteurs de la politique de la Collectivité Territoriale de Corse.

Réunion du 31 mars 2005

Au cours de sa séance hebdomadaire du jeudi 31 mars, il a ainsi examiné les grandes orientations dans le domaine de la politique forestière.

Aux termes de la loi du 22 janvier 2002, la Collectivité Territoriale est devenue propriétaire des forêts de l'Etat. Les propositions développées par le Conseil exécutif visent à valoriser les différentes fonctions de la forêt :
  • la fonction de production (coordination entre les forêts territoriales et les forêts communales, modes d'exploitation forestière, aménagements,...)
  • la fonction environnementale (protection contre les incendies, surveillance des massifs)
  • la fonction récréative (aménagements, signalétique, accueil du public).

C'est là un enjeu majeur compte tenu de l'importance du rôle de la forêt sur la préservation et la valorisation de l'environnement et des ressources naturelles (bois, eau, qualité de l'air, etc.).


Réunion du 7 avil 2005


La réunion du jeudi 7 avril était, quant à elle, consacrée à l'examen des orientations dans les domaines de la culture, du patrimoine et de la langue corse.

Dans ces secteurs qui relèvent également de la compétence de la Collectivité Territoriale, le Conseil a souhaité présenter des propositions visant à conserver et valoriser le patrimoine protégé et non protégé, gérer le patrimoine archéologique, mettre en oeuvre de grands projets destinés à revitaliser le territoire insulaire (couvents, chapelles à fresques, tours, citadelles).

En matière culturelle, l'aide au spectacle vivant, le soutien au livre et à la lecture, le développement des arts visuels, ainsi que du cinéma et de la filière audiovisuelle sont les principaux axes que le Conseil entend proposer.

Dans ce secteur également, la CTC envisage la réalisation d'opérations d'envergure telles que la scène régionale, le centre d'art polyphonique de Sartène ou le Centre de Musique Traditionnelle de Sermano.

L'Assemblée de Corse sera saisie dans le courant des prochains mois de ces orientations dont elle débattra au cours de ses différentes sessions.