Collectivité Territoriale de Corse

Séminaire de lancement du Réseau rural régional

Mercredi 5 Novembre 2008

Le Réseau rural régional de Corse (RRR) a été officiellement lancé lors de la journée du 5 novembre 2008 au Palais des Congrès, à Ajaccio.



Séminaire de lancement du Réseau rural régional
Jean-Claude Bonaccorsi, Conseiller exécutif en charge de l'agriculture et Président de l'ODARC, et Martin Jaeger, Secrétaire général aux affaires corses, ont ouvert cette journée de lancement.

Il a été rappelé toute l'importance que peut avoir ce réseau dans le monde rural Corse.

Pour permettre de replacer le RRR dans son contexte européen, Juliette Faivre, de la DGAGRI de la Commission européenne, a expliqué à l'ensemble des membres du réseau le rôle de Réseau Rural Européen (RRE) et la place que peuvent y tenir les réseaux ruraux régionaux français.

Sybille Fournier du Ministère de l'agriculture et de la pêche et Caroline Larmagnac de la DIACT, ont ensuite présenté le Réseau rural national (RRN) en rappelant que celui-ci ne peut prendre corps que si les réseaux ruraux régionaux existent.

Elles ont par ailleurs rappelé que le séminaire de lancement du RRN se tiendra les 9 et 10 décembre prochains à Bordeaux et que l'ensemble des réseaux ruraux régionaux y sont conviés.

Après avoir replacé le RRR dans son contexte général, Pasquin Cristofari, Directeur des affaires européennes et de la coopération de la CTC, a présenté le RRR Corse.

Il a ainsi précisé :
- qu'il s'agissait d'un lieu de réflexion autour des questions relatives au développement rural, agricole, sylvicole, économique, touristique….
- qu'il était la résultante d'une démarche participative qui devrait permettre de mettre en place des outils de concertation et de diffuser l'information auprès des différents acteurs concernés.

A l'issue de cette présentation, Mathilde Fanuchi a partagé avec l'ensemble des membres l'analyse des questionnaires qui leur avaient été envoyés pour la constitution du réseau.

Dans un premier temps, le recensement des acteurs locaux ruraux a été le fruit de concertations avec l'ensemble des agences et offices de la CTC ainsi que des services de l'Etat.

La liste des membres du réseau est bien évidemment non définitive et peut être enrichie tout au long de son existence

Ce questionnaire avait pour but : 

- d'identifier les membres du réseau (organisme, secteur d'activité, coordonnées…)
- de connaître le référent (personne en charge du RRR)
- de connaître les motivations des membres
- de connaître les problématiques qui les intéressent (thèmes PDRC, thèmes du plan national)

On retrouve comme thématiques prioritaires :

- au niveau des thématiques du PDRC :
les secteurs agricole, sylvicole et agroalimentaire
conserver les atouts naturels et culturels
la richesse de l'environnement rural
faciliter la vie des hommes et des femmes occupant l'espace rural
la formation des agriculteurs
la problématique foncière et l'aménagement discontinu du territoire

- au niveau national :
la création et le maintien d'activités économiques, notamment agricole
le développement des énergies renouvelables
l'aménagement de l'espace et l'urbanisme durable

Emmanuelle Attard a présenté les rôles et fonctions de la cellule d'animation


Les aspects présentés précédemment ont précisé les modalités de mise en œuvre de ce réseau ainsi que son architecture. Parler d'animation c'est parler du travail de ce réseau et entrer dans son opérationnalité.

Comment ?

- C'est la cellule d'animation qui va avoir en charge de faire fonctionner ce réseau au travers des maîtres mots qui sont : échange, capitalisation, réflexion, lien entre acteurs qui spontanément n'auraient peut-être pas travaillé de concert
- Tenue d'un calendrier de travail, la convocation de réunions, tenue des travaux et leur restitution, l'articulation avec le bureau permanent, l'organisation d'échanges avec d'autres réseaux (autres régions françaises ou autres états membres)

Qui ?

- Préalable : bonne connaissance du terrain et capacité à décloisonner
- Animateurs qui nous ont paru légitimes : chambres consulaires (pas d'externalisation comme au niveau européen et national)
- Historique : concertation par la tenue de réunions
- Fréquence envisagée pour les travaux du RRR : une plénière par an, une réunion de travail par trimestre (ajustement possible)
- Les propositions d'organisation devraient être formalisées d'ici la fin de l'année
- Transition : l'AG assurera avec la DRAF l'animation du réseau

Jean-Claude Bonaccorsi, Président de séance, a installé ensuite le RRR en commençant par présenter les modalités de fonctionnement du réseau.

Pour fonctionner le RRR sera représenté par un bureau permanent.

Le bureau permanent sera chargé : 

- de piloter le travail du réseau
- d'assurer le suivi de la cellule animation
- d'organiser des réunions plénières

Il sera un « relais » entre les copilotes du RRR (Etat, CTC) et la cellule animation. Il devra valider les travaux de la cellule animation (rapports des ateliers), lui apporter son aide et transmettre les informations relatives au RRR auprès des copilotes.

C'est une instance représentative regroupant l'ensemble des secteurs du monde rural.

Il sera composé de 12 représentants et désigné lors de la journée de lancement par l'assemblée plénière.

Parmi ces 12 représentants, 4 seront des membres de droit. Les 8 autres seront également désignés par l'assemblée plénière, soit 2 membres par collège.

Les 4 membres de droit : la CTC, le SGAC, l'ODARC et la DRAF. 

Pour élire les 8 autres représentants, les membres ont procédé à un vote par collège.   

Rappel : chaque membre, à son arrivée au séminaire, a choisi un secteur d'activité parmi les 4 qui avaient été proposés : agricole, environnemental, touristique et économique.

Il est important de rappeler que les membres ne seront plus par la suite regroupés par collèges mais par commissions.

A l'issue du dépouillement des votes, les membres du bureau permanent du RRR sont :

- membres de droit : la CTC, le SGAC, l'ODARC et la DRAF

- collège agriculture : la Chambre d'agriculture de Haute-Corse et la Chambre d'agriculture de Corse du Sud

- collège institutionnel : la CAPA, les Chambres de commerce et d'industrie de Corse du Sud et de Haute-Corse (en alternance)

- collège environnemental : CRPF, l'association « les amis du Parc »

- collège économie rurale et qualité de vie dans le milieu rural : les relais gîtes de France en Corse, GAL I Tre Valli

Il reste à désigner les membres qui représenteront ces organismes.

Enfin, l'ensemble des membres ont approuvé les deux thématiques proposées à savoir,

atelier 1 : création de richesses et d'activités en milieu rural
atelier 2 : préservation de l'espace environnemental

Le détail de ces travaux fait l'objet d'actes distincts.