Collectivité Territoriale de Corse

Séminaire du Conseil exécutif de Corse

Jeudi 14 Avril 2005



Séminaire du Conseil exécutif de Corse
Le Conseil exécutif se réunit le 14 avril à l'Hôtel de Région pour une journée de travail consacrée au PEI en présence des directeurs et chefs de service de la Collectivité Territoriale de Corse.

C'est une réunion stratégique du Conseil exécutif qui s'est tenue sous la présidence d'Ange Santini et en présence des directeurs de la Collectivité Territoriale de Corse.
Les Conseillers ont débattu des grandes orientations et des grands projets qui s'inscriront dans le cadre du Programme Exceptionnel d'Investissements.

Lors de sa réunion du 22 mars dernier, le Conseil avait procédé aux choix en matière d'infrastructures de transport (routes, réseau ferré, ports).

A partir de ces choix, c'est sur l'ensemble des autres secteurs qu'il convenait à présent de définir les priorités.

En préambule, le Président Santini a rappelé que le PEI était un programme issu de la loi du 22 janvier 2002 destiné à permettre à la Corse de résorber ses retards en matière d'équipements.
Une convention cadre portant sur l'ensemble de la période (2002 - 2017) et une convention d'application 2002 - 2006 ont été signées entre l'Etat et la Collectivité Territoriale de Corse en 2002.
Aujourd'hui, près de deux ans et demi après, il convient de faire le point et de centrer les actions à financer dans ce cadre. C'est donc à un véritable travail prospectif que se sont livrés les Conseillers exécutifs dans les domaines de l'eau (eau brute, eau potable, assainissement), de la culture, du sport, du patrimoine, de l'enseignement, etc.

Le Conseil exécutif a souhaité que l'effort soit porté sur un programme ambitieux de maîtrise de l'eau, qui mettrait la Corse à l'abri des problèmes de sécheresse, sur la mise en place d'une unité de valorisation et d'élimination des déchets et sur la réalisation d'équipements structurants en matière de culture et de sport.

Des opérations d'envergure placées sous maîtrise d'ouvrage de la Collectivité Territoriale ont été évoquées : scène régionale, programme de restauration des chapelles à fresques, infrastructures universitaires, centre de musique traditionnelle de Sermano, réseau à haut débit, etc.

L'ensemble des priorités ainsi définies seront soumises à l'Assemblée de Corse. Bien évidemment, une concertation s'établira avec l'Etat ; elle devrait qui aboutir à la conclusion d'un avenant à la convention cadre actuelle.

Cette procédure achevée, les partenaires et acteurs économiques de l'île disposeront d'une feuille de route qui aura pour objectif la modernisation et le développement de la Corse.