Collectivité Territoriale de Corse

Signature de l’accord de partenariat relatif à la toponymie en langue corse des cartes de l’île

Marti u 17 d’uttrovi di u 2017 à 10 ore Sala 2 di u Palazzu di a Cullettività territuriale di Corsica, Aiacciu

Mardi 17 Octobre 2017



La Collectivité territoriale de Corse (CTC) et l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) signent aujourd’hui un accord de partenariat pour enrichir la toponymie en langue corse des cartes de l’îIe.

Le Président du Conseil Exécutif de Corse, le directeur général adjoint de l’IGN signent ce 17 octobre 2017 à Aiacciu, en présence du Conseiller exécutif chargé de la langue corse et du Préfet de Corse, une convention de partenariat relative à la toponymie en langue corse des cartes de l’île produites par l’IGN.

La base de données de l’IGN, opérateur de l’État en matière d’information géographique et forestière, comporte sur l’ensemble de la Corse plus de 31 500 toponymes : noms de lieux-dits habités ou non habités, cours d’eau, éléments de relief, équipements humains. Ces toponymes constituent aujourd’hui la source unique des toponymes utilisés pour les différentes productions et éditions cartographiques de l'IGN.

Cette convention, approuvée par délibération de l’Assemblée de Corse, vise à restituer en langue corse les toponymes de l’IGN.

Il s’agira donc de procéder à un travail en commun afin d’homogénéiser la base de données IGN des toponymes autour d’une restitution commune aux deux langues.

La convention établie entre la CTC et l’IGN permettra

Pour la CTC :
  • de promouvoir l’usage de la langue corse dans le cadre du plan Lingua 2020,
  • de constituer en collaboration avec la direction de la langue corse une base de données contenant l’ensemble des toponymes restitués en langue corse,
  • de diffuser la base des toponymes corses sous licence ouverte en permettant une libre réutilisation.
Pour l’IGN :
  • d’améliorer, de compléter et d’enrichir la base de données topographique (BDTopo) de l’IGN.
 
La signature de cette convention s’inscrit dans le cadre d’une collaboration fructueuse entre la CTC et l’IGN, notamment :
- la mise à disposition en licence ouverte d’une orthophotographie à 20 cm de résolution sur l’ensemble de la Corse réalisée à partir de prises de vues aériennes produites par l’IGN en 2016, grâce à des financements FEDER et CPER,
- la mise à disposition d’une base de données des essences forestières (BDForêt) sur l’ensemble de la Corse avec une nomenclature enrichie par rapport à la nomenclature nationale.

L’accès à ces référentiels se fait via le géoportail : www.corse.fr/infogeo/ et le site opendata corsica de la CTC ou le Géoportail national opéré par l’IGN : geoportail.gouv.fr

La politique d’aménagement numérique de la CTC

La CTC mène une politique ambitieuse en matière d’aménagement numérique. A ce titre elle entend renforcer son action géo-numérique en faveur des territoires. Elle entend fédérer et structurer une dynamique géomatique territoriale. Au regard des enjeux de l’information géographique et du rôle clé assigné aux régions à travers la loi NOTRe, la CTC entend affirmer et renforcer son action de coordination, de fédération des acteurs, de mutualisation des données...

Au sein de la direction de l’Aménagement Numérique, la mission SIG de la Collectivité territoriale de Corse coordonne la mutualisation des données géographiques auprès des acteurs publics. Elle valorise les bases de données géographiques de la Corse, qu'elles soient acquises dans le cadre de la convention avec l'IGN, ou réalisées selon les besoins des administrations et dans le cadre des compétences de la CTC. Pour cela elle met en œuvre un portail géographique qui regroupe un ensemble d'outils qu’elle met à la disposition des services publics (collectivités territoriales, services déconcentrés de l’Etat, associations...) et qu’elle rend également accessible aux citoyens. Elle met aussi à disposition des données brutes dans le cadre de la démarche OPENDATA Corsica. Le géoportail www.corse.fr/infogeo/ se veut la référence en matière d’information géographique en Corse et, à ce titre, il constitue la vitrine de l'action de la Collectivité territoriale de Corse dans ce domaine.

La politique linguistique de la Collectivité Territoriale de Corse

La politique linguistique de la CTC affirme « l’importance de la langue corse en tant que lien social, patrimoine et ressource du développement de la Corse en mobilisant l’ensemble des acteurs insulaires autour d’un consensus relatif aux enjeux du développement et de la diffusion de la langue dans tous les champs de la vie sociale » en articulant la construction d’un espace social pour la langue corse.

Dans le cadre du plan Lingua 2020 « pour la normalisation de la langue corse et le progrès vers une société bilingue » approuvé par l’Assemblée de Corse (délibération n° 15-083AC du 16 avril 2015), le développement des bases de données en langue corse en tant que bien commun et la constitution de fonds numériques et cartographiques ouverts et accessibles à tous touchant à la langue corse, relèvent d’une préoccupation stratégique de la Collectivité territoriale de Corse.

Ainsi, la Collectivité territoriale de Corse a le pouvoir et la volonté d’intervenir dans le domaine de la toponymie insulaire. Elle s’engage en conséquence à favoriser l’exploitation des travaux scientifiques menés dans le domaine de la toponymie et à éditer un répertoire exhaustif des toponymes.

En effet, la toponymie insulaire apparaît comme un aspect à mettre en valeur tant elle est importante à la fois sur le plan culturel, linguistique, historique et patrimonial. Des disparités existantes entre les relevés cartographiques usuels officiels (notamment IGN) et les toponymes corses traditionnels tels qu’ils sont mentionnés par les insulaires ayant été constatées, il est important de lister totalement, évaluer soigneusement et valider les données linguistiques figurant sur les documents mis à disposition du public.

Afin de donner une suite concrète aux recommandations du plan Lingua 2020 sur l’usage des noms corses de lieux, une Commission pour la toponymie engagée en faveur de la diffusion des noms corses traditionnels a été créée au sein du Cunsigliu di a lingua corsa.

À propos de l’IGN

L’IGN, l’Institut national de l’information géographique et forestière, est l’opérateur de l’État en matière d’information géographique et forestière de référence, certifiée neutre et interopérable. L’Institut développe en permanence de nouveaux référentiels, produits et géoservices, répondant aux besoins croissants et évolutifs en données cartographiques et en informations géolocalisées. Puissant acteur public du numérique pour la description multi-thèmes du territoire, l’Institut intervient en appui à l’évaluation et à la mise en œuvre des politiques publiques de prévention des risques, d’aménagement du territoire, de développement durable, de défense et de sécurité.

Grâce à ses cinq laboratoires de recherche, l’IGN entretient un potentiel d’innovation de haut niveau dans les domaines de la géodésie, de la topographie vectorielle, de l’optique et de l’électronique, du traitement des images et de l’inventaire forestier. L’ENSG-Géomatique, l’Ecole nationale des sciences géographiques de l’IGN, forme les futurs ingénieurs de l’information géographique. L’IGN est placé sous la double tutelle du ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire et du ministre de l’agriculture et de l’alimentation.