Collectivité Territoriale de Corse

Signature des conventions d'exécution 2005 relatives au Plan de relance de l'agriculture en Corse entre l'Etat et la Collectivité Territoriale de Corse

filière agrumicole - filière viti-vinicole

Mardi 26 Juillet 2005



Pierre René Lemas, Préfet de Corse et Ange Santini, Président du Conseil Exécutif de Corse ont signé le vendredi 16 décembre à l'Hôtel de Région, deux conventions d'exécution pour 2005, relatives à des mesures spécifiques à la filière viti-vinicole et à la filière agrumicole inscrites dans le Plan de relance de l'Agriculture corse pour la période 2005-2007.

En effet, dans sa délibération du 22 mars 2002, l'Assemblée de Corse usant pour la première fois de sa compétence en la matière, définissait la politique agricole souhaitable pour la Corse.
Elle soulignait d'entrée que le désendettement social et bancaire contrariait fortement cette activité essentielle à l'économie insulaire. Ce facteur pénalisant a été traité et les principes directeurs de sa solution arrêtés, notamment pour ce qui est de la dette sociale.

La levée de cette hypothèque étant insuffisante, l'Etat a tenu à doubler ce travail de désendettement par un plan de relance de l'agriculture de 25 millions d'euros sur 3 ans, s'ajoutant aux crédits du Contrat de Plan Etat-CTC et du DOCUP.

La convention cadre 2005/2007 relative à ce plan et la convention d'application pour l'année 2005, ont été signées respectivement le 26 juillet 2005 et le 14 novembre 2005.
En accord avec la profession, cette enveloppe destinée aux filières doit permettre de promouvoir de nouvelles actions en matière de production, de promotion et de commercialisation.

Chaque filière bénéficiera d'une partie du crédit et déjà deux d'entre elles ont arrêté, sous l'égide de l'ODARC, leur programmation sur la période 2005/2007 que l'Assemblée de Corse a validée à l'unanimité, soit 5,9 millions d'euros en faveur de l'agrumiculture et 6,5 millions d'euros en faveur de la viticulture. D'autres filières doivent présenter sous peu leur programmation.

Ces deux conventions d'exécution 2005 pour la filières viti-vinicole et agrumicole signées le vendredi 16 décembre par l'Etat et la CTC permettront ainsi les premiers mandatements afférents aux débuts d'exécution de leurs programmes.

S'agissant du secteur agrumicole, la participation financière de l'Etat s'élèvera à 1,63 million d'euros pour les programmes de l'année 2005 et celle de la CTC à hauteur de 860 000 euros pour une action particulière de promotion.

S'agissant du secteur viticole, l'ONIVINS interviendra à hauteur de 200 000 euros également pour les programmes de l'année 2005.

Lors de cette signature, le Président du Conseil Exécutif a notamment souligné "je crois qu'il faut se réjouir à divers titres de ces signatures qui témoignent des efforts de l'Etat, tout autant que de l'esprit de concertation et de responsabilité de ceux qui ont imaginé, défini