Collectivité Territoriale de Corse

Signature du Pacte d'Istambul pour l'eau le 2 mars 2012 à bord du Voilier de la Solidarité à Ajaccio

Vendredi 2 Mars 2012



Paul Giacobbi, Député de la Haute-Corse et Président du Conseil exécutif de Corse signe le Pacte d’Istanbul pour l’eau aujourd’hui à bord du « Voilier de la Solidarité »


La politique de la CTC en matière d'eau

Signature du Pacte d'Istambul pour l'eau le 2 mars 2012 à bord du Voilier de la Solidarité à Ajaccio
La loi n° 2002.92 du 22 janvier 2002 relative à la Corse a renforcé les compétences de la Collectivité Territoriale de Corse dans le domaine de l'eau, notamment dans ses articles 15 et 26 qui précisent que :

art. 15 - " Les biens mis à disposition de l'Office d'équipement hydraulique de la Corse sont transférés dans le patrimoine de la CTC, qui en assure l'aménagement, l'entretien, la gestion et, le cas échéant, l'extension."

art. 26 - " La CTC met en œuvre une gestion équilibrée des ressources en eau. La Corse constitue un bassin hydrographique au sens du Code de l'environnement. Le SDAGE (Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux) est élaboré par le Comité de Bassin de Corse à l'initiative de la CTC et doit être approuvé par l'Assemblée de Corse. "

La création du Comité de Bassin de Corse et les travaux qu'il doit mener à l'initiative de la Collectivité Territoriale de Corse pour la mise en œuvre de la directive-cadre européenne sur l'eau et du SDAGE rendent inévitable une forte implication de la CTC dans tout ce processus et lui confèrent un rôle majeur dans la définition de la politique de l'eau en Corse.

Pour en savoir +

Les forums mondiaux de l'eau

Signature du Pacte d'Istambul pour l'eau le 2 mars 2012 à bord du Voilier de la Solidarité à Ajaccio
Organisés tous les trois ans par le Conseil Mondial de l’Eau en étroite collaboration avec les autorités des pays d’accueil, les Forums Mondiaux de l’Eau sont les plus grands évènements internationaux relatifs au secteur de l’eau. Ils réunissent l’ensemble des organisations dans le domaine de l’eau et sont une plateforme d’échanges et de partenariat entre les divers intervenants à l’échelle mondiale. Sa dernière édition à Istanbul en 2009 a rassemblé 25 000 participants. Un processus politique des Autorités Locales et Régionales a été mis en place dès le 4ème Forum de Mexico en mars 2006 avec l’appui de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU). A cette occasion, un dialogue de haut niveau avait été instauré entre les élus locaux, les ministres et les partenaires.

Pour en savoir + sur le Forum mondial de l'eau

Le Pacte d'Istambul

Lors du 5ème Forum Mondial de l’Eau (Istanbul 2009), ces mêmes partenaires ont œuvré ensemble pour mobiliser plus de 250 élus du monde entier et faire adopter le Pacte d’Istanbul pour l’Eau. Ce Pacte est un accord entre les autorités locales et régionales du monde entier afin de relever ensemble de nouveaux défis d’aujourd’hui qui impactent le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Il reconnaît l’importance de l’eau comme bien public et la nécessité de bien la gérer pour garantir un bon accès des populations à ce bien précieux, ainsi que le besoin de faire face à l’urbanisation rapide et à la pollution environnementale croissante, à l’augmentation des situations climatiques extrêmes et à la pauvreté endémique. Le Pacte rassemble les acteurs clés au niveau local qui s’engagent pour rechercher les meilleures politiques et pratiques pour relever ces défis globaux. A ce jour, plus de 800 villes et régions ont signé le Pacte d’Istanbul pour l’eau.

La signature du Pacte d'Istambul par la CTC

Signature du Pacte d'Istambul pour l'eau le 2 mars 2012 à bord du Voilier de la Solidarité à Ajaccio
Le pacte d’Istanbul pour l’eau est un accord non contraignant défini lors du 5ème forum mondial de l’eau a Istanbul en 2009, invitant maires et élus de collectivités locales du monde entier à formuler un engagement commun pour la gestion des ressources en eau face aux changements mondiaux, afin d’encourager les actions en faveur de l’eau et de l’assainissement. La signature sur le Voilier du Pacte d’Istanbul pour l’eau apparaît donc comme un acte légitime pour la CTC.

Le projet « Voilier de la Solidarité - partageons nos solutions » a été lancé officiellement le 20 décembre 2011 à Marrakech lors du Forum méditerranéen de l’eau.

Les Objectifs :
  • Démontrer que le partage des connaissances incite à la prise de responsabilité et à la solidarité de toutes les parties prenantes de la gestion de l’eau.
  • Promouvoir les pratiques citoyennes concernant l’aménagement du territoire basées sur la gestion intégrée des ressources eau.
  • Mobiliser les acteurs méditerranéens impliqués dans la sensibilisation et la formation des citoyens.
  • Sensibiliser la population et plus particulièrement la jeunesse aux enjeux de l’eau.
Lors de la 1ère étape, de la mi-janvier à début mars, le voilier aura fait 5 escales : Maroc, Algérie, Tunisie, Italie et Corse.

Lors de la 2ème étape, durant le mois de mars, le « Voilier de la Solidarité » présentera les résultats de sa tournée sur le « quai de la Solidarité » à La Ciotat, à la Maison du citoyen et de l’eau au sein du Forum mondial de l’eau, au vieux port à Marseille et lors de la journée mondiale de l’eau à Barcelone.

C’est à Barcelone que seront dévoilées les prochaines étapes du projet le voilierde la solidarité : partageons nos solutions.

Lors du 6ème Forum Mondial de l’Eau - le Temps des Solutions - qui se tiendra à Marseille du 12 au 17 mars 2012, les autorités locales et régionales seront conviées à venir témoigner de leur engagement, à apporter leurs solutions aux grandes questions liées à l’eau dans le monde et à réaffirmer leur rôle essentiel dans l’amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Un engagement fort des collectivités locales est souhaité par le gouvernement français ainsi que l’a exprimé Mme Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, dans une déclaration du 17 janvier 2011, et cela en gardant la continuité avec ce qui a déjà été bâti.

Afin de répondre aux enjeux mondiaux de l’eau, le 6ème Forum s’articule autour d’objectifs communs et quantifiables qui donnent un cadre d’action stratégique pour l’identification et la réplication de solutions prometteuses.

La Corse se doit donc de participer à ce Forum, notamment en organisant des évènements sur l’île et en encourageant la signature du Pacte d’Istanbul par les principales collectivités insulaires.

Ces dernières sont donc invitées à concrétiser solennellement leur engagement sur le Voilier de la Solidarité par M. Paul Giacobbi, Député de la Haute-Corse et Président du Conseil exécutif de Corse, en vue d’en témoigner le 15 mars prochain à Marseille lors de la cérémonie organisée dans le cadre de la 3ème conférence internationale des Autorités Locales et Régionales.

Le 6ème Forum mondial de l’eau est un événement majeur qui permettra de mettre en valeur les savoir faire et les solutions trouvées en matière d’approche intégrée de la ressource en eau pour faire face aux changements de notre planète. Ainsi, ce pacte permettra notamment de concrétiser des « passerelles pour l’eau » entre la Corse et les régions les plus défavorisées de la planète, de renforcer la capacité des collectivités à faire face aux pressions grandissantes en matière démographique et de pollution et de préparer notre adaptation aux changements climatiques.

Des actions visant à améliorer la gestion de l’eau sur le territoire insulaire mais également des actions de solidarité à l’international ont déjà été engagées par la Collectivité territoriale de Corse et ses Agences et Offices.

dp_voilier_de_la_solidarite_280212.pdf DP Voilier de la solidarité.pdf  (3.32 Mo)