Collectivité Territoriale de Corse

Télécharger la plaquette Infos Chantier - n°4

Jeudi 11 Novembre 2010

La voie nouvelle entre Borgo et Vescovato est un aménagement de type « déviation d’agglomération » à 2 x 2 voies. La vitesse autorisée sera comprise entre 80 et 110 km/h.
La nouvelle voie ne comporte ni accès riverains, ni carrefours avec les voiries existantes (en dehors des échangeurs), afin de capter le maximum de trafic de transit, de délester les deux routes nationales et d’optimiser la sécurité.

Une longueur totale de 9,3 Km.

La connexion avec le réseau existant s’opère au moyen de trois échangeurs. Un échangeur se situe à Borgo proche de Rasignani, un à Poretta pour l’accès à l’aéroport et au centre de Lucciana, et enfin un dernier à Casamozza pour Ajaccio et les quartiers sud de Lucciana.

La création de la nouvelle voirie comprend la réalisation de nombreux aménagements et ouvrages :
- 13 ouvrages d’art courants
- 1 ouvrage d’art non courant, le pont sur le Golo
- 12 ouvrages hydrauliques majeurs 11 rétablissements de voies de communication.

Le coût total de la nouvelle voie est de 129 000 000 € TTC. Cette opération est financée dans le cadre du Programme Exceptionnel d’Investissements (PEI) à 57 % par l’État, 42 % par la CTC et 1 % par l’UE.

La mise en service est prévue pour 2013.



Le point sur l’avancement des travaux

2010 : Une avancée significative des travaux de construction de la voie nouvelle 

  • 25 des 27 ouvrages d’art et de déviation que comporte la voie nouvelle sont aujourd’hui achevés dont les deux principaux, le pont sur le Golo et le pont-rail de Borgo. Les travaux des deux derniers ouvrages manquants débuteront en 2011.

  • Après la mise en service en octobre 2009 de l’échangeur de l’aéroport de Bastia-Poretta, un second échangeur a été ouvert à la circulation en juin à Brancale sur la commune de Lucciana. Son raccordement à la RN 193, via la construction d’une route nouvelle de 1,5 km et d’un nouveau giratoire, est en cours d’achèvement.

  • L’imposant chantier des terrassements de l’ensemble de la rive nord et d’une partie de la rive sud est lui aussi bien avancé. Sur les 700 000 m2 de matériaux nécessaires à la construction de 7 km de voiries, 500 000 m2 ont déjà été terrassés. La seconde et dernière tranche de terrassement débutera en 2011 sur la commune de Vescovato.

Une fois les derniers ouvrages et les terrassements réalisés, les travaux des chaussées à proprement parler débuteront. L’équipement de la voie nouvelle sera installé avec la réalisation des peintures, la pose des glissières de sécurité, des murs antibruit et des panneaux de signalisation.

Le pont routier sur le Golo est terminé

Télécharger la plaquette Infos Chantier - n°4
Constitué de 2 tabliers et avec une portée de 280 mètres, le pont sur le Golo constitue l’ouvrage le plus imposant de la voie nouvelle. 
Il est aujourd’hui complètement achevé depuis la pose de l’enrobé du tablier en avril dernier. La Collectivité Territoriale de Corse a procédé aux épreuves de charges afin de vérifier la résistance de l’ouvrage. 
Le pont est désormais ouvert au trafic des engins de chantier œuvrant pour le terrassement de la future route.

Le pont-rail de Borgo est en place

Télécharger la plaquette Infos Chantier - n°4
Construit à côté de la voie ferrée et mis en place par poussage, cet imposant ouvrage de 3 000 tonnes a été réalisé en janvier dernier. 
Grâce à la technique de construction choisie par la Collectivité Territoriale de Corse, l’interruption du trafic ferroviaire nécessaire à son installation n’aura duré que 4 semaines. 
Ce pont-rail, d’une portée de 2 x 25 mètres, permettra le franchissement de la ligne de chemin de fer.

Planning prévisionnel des travaux

Télécharger la plaquette Infos Chantier - n°4
La mise en service de la voie nouvelle Borgo-Vescovato est prévue pour l’été 2013.

Les grandes étapes du chantier

  1. Dégagement des emprises et mise à disposition de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) qui conduit la mission de fouilles d’archéologie préventives.
  2. Déplacement de l’ensemble des réseaux (eau, électricité, téléphone) situés sur la future voirie.
  3. Construction de l’ensemble des ouvrages d’art permettant le rétablissement des communications.
  4. Terrassements et construction de la voie.