Collectivité Territoriale de Corse

Territorialisation des politiques publiques

Tarriturializazioni di i pulitichi publichi

Vendredi 14 Décembre 2007



Territorialisation des politiques publiques
Ange Santini s'est rendu vendredi 14 décembre à Levie dans l'Alta Rocca
Dans le cadre des réunions de concertation sur la mise en place de la territorialisation des politiques publiques de la Collectivité Territoriale de Corse, Ange Santini s'est rendu vendredi 14 décembre à 10h00 à Levie, pour présider les comités de pilotage des études stratégiques de développement réalisées à partir des diagnostics territoriaux de l'Extrême Sud / Alta Rocca et du Taravo-Sartenais-Valinco.

Ces rencontres, qui associent élus locaux (maires, conseillers généraux, présidents de communautés de communes) et le sous-préfet d'arrondissement, doivent permettre de valider le processus et les différents documents de synthèse concernant le développement et l'aménagement de ces territoires respectifs.

réunion dans le Taravo-Sartenais-Valinco et l'Extrême Sud / Alta Rocca

Après la Balagne en juillet, le Centre Corse et la Plaine Orientale en début de semaine, il a présidé les comités de pilotage des territoires de l'Extrême Sud / Alta Rocca et du Taravo-Sartenais-Valinco.

L'objectif de ces rencontres, qui associent élus locaux (maires, conseillers généraux, présidents de communautés de communes) et le sous-préfet d'arrondissement, est de valider le processus concernant le développement et l'aménagement des deux territoires.
Les Conseillers exécutifs et Camille de Rocca-Serra, député de la circonscription, participaient également à cette réunion.

S'agissant du Taravo-Sartenais-Valinco,
territoire composé de 43 communes, dont deux unités urbaines (Propriano, Sartène) et comptant près de 15 000 habitants, l'étude -qui sera dirigée durant 6 mois par le cabinet « Seconde Chance de Figari » en association avec « les Nouveaux Armateurs »-, conduira à l'élaboration :

- d'un diagnostic territorial, qui mettra en évidence les forces et faiblesses du Territoire, et les opportunités ou menaces éventuelles
- d'une stratégie de développement, qui se traduira par une charte de développement et un plan d'action préalable à la contractualisation.

D'ores et déjà, les premières enquêtes de terrain ont mis en relief quatre traits caractéristiques :

- un tissu économique global peu développé
- des zones économiquement assez spécialisées
- une connaissance relative des phénomènes touristiques
- un rôle des pôles urbains et des zones « frontalières » avec les Territoires voisins à mieux définir

Aussi, la méthode retenue par le comité de pilotage consistera à organiser le Territoire par des interventions sectorielles et faciliter la mise en place de projets fédérateurs.


S'agissant de l'Extrême Sud / Alta Rocca,
territoire composé de 21 communes dont une unité urbaine (Porto-Vecchio) et comptant 22 000 habitants, l'étude conduira à l'élaboration :

- d'un diagnostic d'évaluation de la situation du Territoire et de définition des enjeux de développement
- d'une stratégie concertée, préalable à la définition d'un plan d'action, d'une charte et d'un contrat

A ce jour, la quasi-totalité des communes ont été visitées ou invitées à des réunions locales. Par ailleurs, l'ensemble des « forces vives » du Territoire et des partenaires institutionnels de la CTC (Parc Naturel Régional de Corse, syndicats d'électrification, chambres consulaires…) seront associées à cette démarche.

Après s'être félicité de la densité et de la qualité des réunions qui se sont déroulées tout au long de l'année, le président du Conseil exécutif a, en conclusion, appelé les élus locaux à poursuivre dans la voie de la Territorialisation, au travers notamment de :

- la mise en place d'un Conseil de développement du Territoire, chargé d'approuver une charte de développement

- la négociation, puis la signature d'un contrat global de développement sur la période 2008-2013 entre la Collectivité Territoriale de Corse, l'Etat, le département -s'il le souhaite-, le Parc Naturel Régional de Corse et les communautés de communes concernées.

Ange Santini a également annoncé la mise en place d'une antenne de la Collectivité Territoriale de Corse de plein exercice à Sartène (Taravo-Sartenais-Valinco) et à Porto-Vecchio (Extrême Sud / Alta Rocca) courant 2008, dont la responsabilité sera confiée à un animateur de développement territorial.



rappel des réunions précédentes

Après la Balagne, Ange Santini s'est rendu lundi 10 décembre
à 10h00 à Corte, au Musée de la Corse et
à 14h00 à Aléria, à la Maison des Associations,
pour présider les comités de pilotage des études stratégiques de développement réalisées à partir des diagnostics territoriaux du Centre Corse et de la Plaine Orientale.

Le Président du Conseil exécutif a ainsi présidé les comités de pilotage des deux études stratégiques de développement réalisées à partir des diagnostics territoriaux du Centre Corse et de la Plaine Orientale.


S'agissant du Territoire du Centre Corse, le diagnostic a mis en relief trois points principaux :

- un territoire en proie à de fortes disparités, sur les plans spatial, socio-économique et productif ; le tourisme étant par exemple peu développé eu égard à ses potentialités

- la persistance d'un grand nombre de « facteurs bloquants » parmi lesquels l'insuffisance d'ingénierie, l'absence de définition de priorités de développement, des pratiques concurrentielles déloyales et un levier financier trop faible

- le diagnostic a dégagé des orientations pour un développement harmonieux et durable de l'économie de ce Territoire qui ont été présentées sous la forme d'une Charte de développement du Corte-Centre Corse qui privilégierait un tourisme durable, une ingénierie de l'espace rural et la facilitation de l'émergence de TPE et de PME

S'agissant du Territoire de la Plaine Orientale, le diagnostic a relevé trois traits caractéristiques principaux :

- l'organisation de ce territoire ne répond plus aux réalités de la vie moderne

- les services de la population sont relativement déficients

- l'économie du territoire offre de réelles potentialités mais présente également des faiblesses

Le comité de pilotage a validé un projet de développement de ce Territoire qui se décline en trois axes :

- favoriser le développement économique
- aménager l'espace
- assurer un cadre de vie de qualité



Au terme de ces réunions, le président du Conseil exécutif a appelé les élus locaux à poursuivre dans la voie de la Territorialisation, à savoir :

- la mise en place d'un conseil de développement du Territoire, chargé d'approuver une charte de développement

- la négociation, puis la signature d'un contrat global de développement sur la période 2008-2013 entre la Collectivité Territoriale de Corse, l'Etat, le département -s'il le souhaite-, le Parc Naturel Régional de Corse et les communautés de communes concernées.

Ange Santini a également annoncé la mise en place d'une antenne de la CTC de plein exercice à Corte et en Plaine Orientale (lieu à définir) courant 2008, dont la responsabilité sera confiée à un animateur de développement territorial.