Collectivité Territoriale de Corse

Transports maritimes : levée du blocage et arrêt de la grève : la conférence de presse des responsables de la CTC

Lundi 11 Janvier 2016



Communiqué de Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse et Jean-Félix Acquaviva, président de l’office des transports de la Corse

Suite aux contacts que nous avons pris ces dernières heures avec l’intersyndicale du port de Marseille et aux discussions nouées avec ses responsables, nous avions confirmé par une lettre adressée à nos interlocuteurs hier soir, notre disponibilité pour les recevoir, conformément à leur demande, mais à condition que le blocage du port de la citée phocéenne, extrêmement pénalisant pour la Corse, soit levé sans délai.

Nous prévenions en outre que si cette condition n’était pas remplie, la défense des intérêts corses dont nous avions la charge nous contraindrait à envisager une tout autre stratégie.

La raison semble avoir triomphé de l’autre côté de la mer puisqu’on nous annonce officiellement, d’une part la levée du blocage, et d’autre part l’arrêt de la grève.

Réunion mercredi matin avec l’intersyndicale

Conformément aux engagements que nous avons pris, nous recevrons dès mercredi matin l’intersyndicale pour un dialogue sans tabou, au cours duquel nous écouterons les propositions de l’intersyndicale tout en réaffirmant les orientations qui nous paraissent essentielles pour assurer enfin, non seulement une sortie de crise, mais également la mise en place d’une nouvelle configuration des transports maritimes de la Corse, et ce, sur les bases suivantes : 
  • La création d’une compagnie corse comprenant les acteurs privés et maitrisée par la CTC. 
  • La redéfinition du système de continuité territoriale à travers de nouvelles DSP et OSP devant être mises en œuvre en octobre 2016. 
  • L’impulsion d’une véritable continuité territoriale européenne et méditerranéenne. 

La situation d’urgence étant à présent traitée, nous poursuivrons nos efforts visant à passer d’une situation de concurrence entre des entités privées corses à une convergence réalisée autour de l’intérêt public qu’incarne la collectivité corse dont nous avons la charge. 

Nous reviendrons donc dans les heures à venir vers les principaux partenaires avec lesquels nous entendons construire une redéfinition du secteur des transports maritimes de l’île, et apporter aux Corses la stabilité à laquelle ils ont droit dans un domaine aussi stratégique.