Collectivité Territoriale de Corse

Université de Corse : le Président du Conseil exécutif de Corse a reçu le Président de l'Université de Corse

Università di Corsica : U Prisidente di u Cunsigliu Esecutivu hà ricivutu u Prisidente di l'Università di Corsica

Mercredi 22 Novembre 2006



Université de Corse : le Président du Conseil exécutif de Corse a reçu le Président de l'Université de Corse
Le Président du Conseil exécutif a reçu ce mardi 22 novembre le Président de l'Université de Corse, ainsi que cela avait été convenu depuis deux semaines. 
 
Il lui a d'abord confirmé que, contrairement aux craintes qui ont pu être exprimées notamment lors du dernier conseil d'administration, la Collectivité Territoriale est résolument engagée dans le processus de développement de l'université. 
 
Cela s'est traduit en particulier par l'établissement d'un schéma directeur de développement, la signature d'une convention tripartite avec l'Etat au titre de laquelle cinquante emplois supplémentaires ont pu être obtenus non sans peine, l'élaboration de la carte de l'enseignement supérieur et de la recherche, le lancement des premières opérations lourdes de construction dans le cadre du programme pluriannuel d'investissement voté en 2004, l'adoption d'un nouveau schéma d'aides aux étudiants, ainsi que la mise en chantier d'un « vademecum » destiné à formaliser les règles de financement et de gestion de l'université et de l'IUFM.

S'agissant de l'investissement, le Président Santini, a d'abord expliqué les raisons qui ont conduit à un retard de deux ans dans l'échéancier prévu. Ce dernier n'avait pas suffisamment pris en compte la longueur et la lourdeur des procédures, de même que l'incertitude à longtemps régné quant au financement d'un programme très lourd de plus de 80 MEUR.
En tout état de cause, sauf impondérables, les premiers bâtiments seront livrés en 2010.
Un nouvel échéancier précis, sera publié dans les dix jours.

Pour ce qui est des dotations de l'université, le Président du Conseil exécutif a confirmé, chiffres à l'appui, que la CTC a reversé à l'université, entre 2002 et 2006, 13,74 M€ au titre du fonctionnement alors qu'elle n'a reçu de l'Etat que 13,4M€.
Un malentendu s'est installé en ce qui concerne les crédits d'équipements: sur les 13,5 M€ reçus de l'Etat, la CTC en a, pour l'instant, utilisé 11,23 M€ (4,3 versés à l'université et 6,9 payés directement aux entreprises).
La différence, (2,27 M€) sera affectée à la réalisation des opérations lourdes, dès 2007, et considérablement abondée puisque le projet de budget primitif pour le prochain exercice comportera une autorisation de programme de 19 M€.

La subvention de fonctionnement, calculée sur la base de ce qu'était la dotation de l'Etat en 2001, est-elle suffisante pour assurer le développement de l'université ?
Les données chiffrées communiquées par le Président Aiello, notamment lors du dernier conseil d'administration, font état d'une insuffisance, au regard de l'augmentation des charges liées à l'accroissement des effectifs, du personnel et des filières.

Le Président du Conseil exécutif considère que le mode de calcul doit tenir compte de critères objectifs : nombre d'étudiants, nombre de postes et superficie des locaux.
Il soumettra à ce sujet un rapport circonstancié à l'Assemblée de Corse lors de sa session des 14 et 15 décembre.
Cela suppose un partenariat encore plus étroit et transparent entre les deux institutions, dans un climat de confiance renouvelée.