Collectivité Territoriale de Corse

VIDEO / Jean-Félix Acquaviva a effectué une visite de chantier du tunnel de Vighjaneddu

Vendredi 23 Septembre 2016



Jean-Félix Acquaviva, Conseiller exécutif de Corse en charge des infrastructures routières, assiste à la fin du percement du tunnel de Vighjaneddu, le mercredi 21 septembre 2016 à 12h00, sur la RT 20 (ex RN 196), rond-point Mocchi.

La fin du creusement du tunnel de Vighjaneddu constitue un moment clé dans l'avancement du vaste chantier de la déviation de Prupià sur la RT 40. Les mineurs achèvent un travail intense par le percement du tunnel. Ce moment symbolique vient saluer les prouesses réalisées par ces techniciens.

Le linéaire total de l’ouvrage est de 477m. Il comprend une section creusée sur 419 m et deux ouvrages voutés (casquettes en amont et en aval). Il permettra le passage de 2 voies de circulation.


 

La politique de la Collectivité territoriale de Corse en faveur du développement des infrastructures de transports

Dans l’exercice de sa compétence d’aménagement du territoire, la Collectivité territoriale de Corse veille à répondre aux besoins des populations par une répartition équilibrée des principales infrastructures et équipements dont elle exerce la maîtrise d’ouvrage.

Ainsi en est-il, par exemple, du réseau routier. Il comprend 576 km de routes nationales (245 km pour la Corse du Sud et 331 pour la Haute-Corse) ainsi que les ouvrages d’art (tunnels, ponts et murs de soutènement) et dépendances y attenant.

Le patrimoine relatif au réseau routier national sur le territoire insulaire ainsi que la compétence en matière de gestion de ce réseau ont été transférés à la Collectivité territoriale de Corse aux termes de la loi n° 91- 428 du 13 mai 1991. Ce transfert est entré en vigueur au 1er janvier 1993.

Pour l’exercice de cette compétence, la Collectivité territoriale de Corse dispose depuis 1992 de ses propres services au sein de la direction générale des services techniques, renforcés depuis avril 2007 par les personnels d’exploitation des directions départementales de l’équipement de Haute-Corse et Corse du Sud, transférés en application de la loi n° 2000-809 du 13 août 2004.

La déviation de Prupià et la construction du tunnel de Vighjaneddu

Sur la RT 20 (ex RN 196) qui relie Ajaccio à Bonifacio, plusieurs points singuliers subsistent dont la traversée de la ville de Prupià. L’itinéraire permettant de traverser la commune présente une forte déclivité et apparaît complètement saturé en période estivale compte tenu du fort trafic alimenté notamment par les arrivées des ferries.

L’opération de travaux relative à la déviation de Prupià est constituée notamment de deux marchés, le premier traitant des rétablissements routiers de part et d’autre du tunnel (TOARC Nord et Sud, Terrassements Assainissements Ouvrages d’Art), et le second de la construction du Tunnel de Vighjaneddu.

Les travaux de construction du tunnel de Vighjaneddu s’inscrivent donc dans le cadre de l’aménagement de la déviation de Prupià compris au nord entre le carrefour entre la RT 20 et la Route Départementale 257, et au Sud à environ 300 m du carrefour entre la RT 20 et la Route Départementale 19.

La réalisation de cette opération s’inscrivant dans le schéma directeur des routes territoriales de Corse aura pour but :
  • d’assurer la continuité entre Aiacciu et le Sud de la Corse par une liaison plus rapide, confortable et sûre
  • de diminuer les nuisances occasionnées aux riverains
  • de redonner aux voies actuellement utilisées leur vocation de voie urbaine et de desserte.

La voie nouvelle entre le lieu-dit « Baracci » et le lieu-dit « Santa Giulia » traversant les communes de Prupià, Olmeto et Vighjaneddu est un aménagement de type déviation d’agglomération à 2X1voies avec 2 créneaux de dépassements (un créneau dans chaque sens) et comprenant un tunnel de 477 m de long. La vitesse sur la section d’une longueur de 2,1 km sera limitée à 70 km/h.

Le coût total de la déviation est estimé à 45 M€ TTC, dont 16.390.352,44€ TTC pour le tunnel

Cette opération est financée à 70 % par l’Etat dans le cadre du Programme Exceptionnel d’Investissements (PEI) et à 30 % par la Collectivité territoriale de Corse.
Les travaux de construction du giratoire Nord au lieu-dit « Baracci » permettant l’amorce de la déviation ainsi que ceux du giratoire au sud de la Commune de Prupià qui boucle le contournement ont déjà été réalisés et sont en service.

Aussi, les travaux de terrassements entre ces giratoires et le tunnel viennent d’être réceptionnés. Ils comprennent les travaux suivants :
  • terrassements dont les principales quantités sont : 70 000 m2 de décapage, 195 000 m3 de déblais (dont 70 000 m3 rocheux) réutilisés en remblais
  • assainissement longitudinal, ouvrages hydrauliques permettant l’écoulement des eaux jusqu’aux bassins de rétention en contrebas
  • 4 ouvrages d’art non courants
  • rétablissement des accès des chemins communaux et départementaux.
Les appels d’offres de chaussées, d’accotement et d’équipements de sécurité seront lancés fin 2016. Il est ainsi prévu une mise en service de la déviation avant la période estivale 2018.

Le principe de creusement et les caractéristiques techniques du tunnel

Le tunnel est réalisé par la méthode dite « traditionnelle » à l’explosif suivant un protocole très précis. En fonction de la nature et de la qualité du sol, l’entreprise peut choisir parmi plusieurs familles de solutions prédéterminées.

Depuis la reprise des travaux, deux profils dominent :
1/ Quand le sol est homogène et de bonne qualité, il est appliqué un profil de soutènement dit « léger » (Profil 2.2), qui consiste en :

Un abattage à l’explosif sur une longueur de 4 m
L ’évacuation des déblais (marinage)
La purge à l’aide d’un BRH
La réalisation d’un béton projeté de confinement
La réalisation de boulons radiaux de type Swellex
La réalisation d’un béton projeté en deuxième phase.

2/ Quand le sol présente un taux de fracturation plus important, il est appliqué un profil de soutènement renforcé (Profil 2.3), qui consiste en :

Un abattage à l’explosif sur une longueur moyenne de 1.5 à 2.0 m
L ’évacuation des déblais (marinage)
La purge à l’aide d’un BRH ou à la fraise
La réalisation d’un béton projeté de confinement
La réalisation de boulons radiaux de type Swellex et d’AT powerset
La réalisation de couches de béton projeté en plusieurs phases pour atteindre une épaisseur totale de 21 cm.

2 équipes de 6 personnes sont organisées en 2 postes par jour : de 6h à 14h (premier poste) et de 14h à 22h (deuxième poste) du lundi au vendredi.