Collectivité Territoriale de Corse

Valorisation des écosystèmes méditerranéens

Jeudi 22 Octobre 2009

La valorisation des écosystèmes méditerranéens intervient sur trois axes majeurs :
- les écosystèmes marins,
- les incendies,
- la démoustication.



Mérou
Mérou
Dans les écosystèmes marins sont mises en exergue la protection des espèces marines, comme par exemple un réseau de surveillance des posidonies, ou encore la création d'un réseau « caulerpes » de Corse pour répondre aux préoccupations de notre région face à la progression de plus en plus menaçante de l'algue caulerpa taxifolia. L'objectif est d'assurer le meilleur niveau possible de surveillance des sites exposés à une éventuelle invasion de cette algue.
 
Parallèlement, des études et recherches sont faites sur la pêche professionnelle, l'aquaculture ou encore la ressource halieutique, ainsi qu'une sensibilisation à l'environnement marin à travers par exemple l'opération «Cap Mer» auprès de différents publics et plus particulièrement des scolaires, par une campagne de sensibilisation au monde de la mer, destinée à mettre en évidence les spécificités et la fragilité des différents milieux marins, afin d'œuvrer pour leur sauvegarde et leur conservation.

Réserve de Scandola
Réserve de Scandola
Concernant le secteur des incendies, la politique développée a pour objectif de limiter la propagation des feux non seulement par la diminution des délais d'intervention et le financement de travaux et équipements de prévention, mais également la réduction des mises à feu d'origine pastorale.

Les outils de la Collectivité Territoriale de Corse chargés de mettre en œuvre sa politique globale en matière de prévention des incendies sont l'Office de l'environnement de la Corse et l'Office du développement agricole et rural de la Corse.

De même, le débroussaillement qui a pour but d'éliminer directement la phytomasse des strates basses, constitue une stratégie de lutte en milieu naturel qui ne peut s'avérer efficace que lorsque les moyens concernés peuvent se concentrer sur les aménagements de terrains préparés à l'avance (pistes, tranchées, pare-feu, LICAGIF etc…) et ne sont donc pas mobilisés à la défense des zones urbanisées. La Collectivité Territoriale de Corse a largement contribué à l'élaboration du PIFFEN sous l'égide de l'Etat.

Anémones jaunes
Anémones jaunes
Une action expérimentale est conduite en matière de démoustication après la réalisation d'une cartographie végétale, les techniciens ont réfléchi à une cartographie plus générale (gîtes larvaires, rayon d'action du moustique). En lien avec l'Entente interdépartementale, le travail des techniciens consiste à contrôler les espèces de moustiques du milieu rural, et l'anophèle (eaux stagnantes) provoquaient des nuisances importantes grâce à leur capacité de vol. Les techniciens préconisent une plaquette d'information pour réduire le nombre de gîtes à moustiques, la lutte contre ces espèces nécessitant des moyens humains beaucoup plus importants.