Le réseau des musées de Corse





Brando, église Sainte-Marie, dite Notre-Dame-des-Neiges



L ’église piévane dédiée à Notre-Dame-des-Neiges se situe près de Castello, hameau de Brando. Mentionnée pour la première fois dans un document daté de 1281, elle aurait été édifiée, selon des travaux historiques, entre le milieu du XIIe siècle et le milieu du XIIIe siècle.

Une seconde campagne de construction serait intervenue en 1378, si l’on en croit les inscriptions retrouvées sur deux dalles. A cette occasion, la nef aurait été prolongée à l’ouest, et une nouvelle façade élevée. 
Lors de la visite en 1646 de Mgr Marliani, évêque de Mariana et Accia, elle avait déjà cessé d’être église paroissiale (elle avait été remplacée dans cette fonction par l’église de l’Assomption, édifiée à proximité). 

Remaniée à l’époque baroque, elle fait l’objet d’une nouvelle campagne de réfection au XIXe siècle, puis en 1970. Classée monument historique en 1976, elle sera remise en état en 1982 et 2006. 

Cet édifice, de plan allongé, est formé d’une nef unique couverte d’une charpente en bois apparente présentant une polychromie difficilement datable mais peu commune. 

La nef, prolongée par une abside en hémicycle voûtée en cul-de-four, est couverte de granit gris, matériau que l’on retrouve sur l’extrados du cul-de-four. Les murs sont constitués d’un petit appareil de schiste aux tons ocres. Le tympan en plein cintre de la porte occidentale présente des motifs géométriques, phytomorphes et peut-être zoomorphes gravés ou en relief. L’édifice est complété d’un petit campanile baroque à baie libre pouvant recevoir une cloche. 

Les parois intérieures sont ornées de peintures monumentales correspondant à trois phases d’exécution. Un ornement géométrique constitue le seul vestige du décor porté de la première phase. La seconde phase correspond aux peintures monumentales fixées sur la paroi du mur sud au moyen d’un enduit-support a fresco : l’un des panneaux représente saint Jacques le Majeur, saint Michel et saint Christophe portant l’Enfant Jésus. Un autre panneau figure saint Antoine et peut-être sainte Catherine. 

Ces décors peints sont datés de 1386, et signés Maestro Giovanni. La troisième phase d’exécution date du XIXe siècle et concerne le retable baroque et l’autel.

brando.pdf BRANDO.pdf  (1.22 Mo)



           


Newsletter
Mobile
Rss
Podcast
Twitter



Les musées de Corse