Le réseau des musées de Corse





Le musée de la Corse - Jean-Charles Colonna, musée régional d'anthropologie

Le musée régional d’Anthropologie de la Corse a été inauguré le 21 juin 1997.
Il est né de la volonté de la Collectivité Territoriale de Corse de doter l’île d’un équipement culturel de haut niveau. Il est aussi le témoignage de l’attachement des insulaires à leur patrimoine.



Toutes les infos sur le site officiel du musée
Toutes les infos sur le site officiel du musée

Premier musée régional de France

L’espace muséal

Dans les années 70, l’aménagement culturel du territoire est une des priorités que s’est fixé le ministère de la Culture. Le but de cette politique est simple : favoriser un redéploiement des équipements culturels dans les régions.

En 1982, la Région de Corse exerce quatre ans avant les autres régions de France des compétences spécifiques notamment dans le domaine de la culture. Inquiète de voir partir vers le continent l’exceptionnelle collection d’objets d’art et de traditions populaires corses, elle lance le projet d’étude d’un musée ethnographique régional en 1985. En 1989, l’Assemblée de Corse décide de la création du musée de la Corse.

Il sera construit entre 1990 et 1997 au sein de la citadelle de Corte, haut lieu historique composé de fortifications du XVe et du XVIIIe siècles et de deux bâtiments militaires du XIXe siècle. Le musée de la Corse abrite ses collections dans la caserne serrurier, ancien hôpital militaire construit en 1848. Les rénovations et l’extension réalisées par l’architecte Andrea Bruno, expert auprès de l’UNESCO et spécialiste de la réhabilitation de bâtiments anciens, en ont fait un espace lumineux, ample, aéré, ouvert sur l’extérieur, propice à la découverte d’une culture et en harmonie complète avec le site, déjà exceptionnel.

Le musée de la Corse, musée régional d’Anthropologie, a ouvert ses portes en juin 1997. Il traite de la Corse traditionnelle – société, économie, culture – mais aussi des changements qui ont produit la Corse d’aujourd’hui. ses expositions montrent comment le passé récent ou très lointain, peut donner les clefs pour comprendre la Corse contemporaine.

La démarche du musée

Le programme muséographique repose sur l’articulation de deux espaces permanents (la galerie Doazan et le musée en train de se faire) et de l’espace d’expositions temporaires.
Plutôt que de donner de la Corse une vision encyclopédique, le musée propose ces trois approches complémentaires afin d’aider le visiteur à construire son propre regard.

Téléchargez le dossier de presse de présentation du musée

plaquettepresentationmuseedelacorse.pdf Plaquettepresentationmuseedelacorse.pdf  (3.16 Mo)
dp_musee_de_la_corse.pdf DP musée de la Corse.pdf  (592.1 Ko)


La collection permanente

La collection permanente est présentée dans 2 galeries :

• La galerie Doazan : qui propose le regard d’un ethnologue sur la Corse rurale traditionnelle, celui du Père Doazan, à l’origine de la collection :
- La découverte de la Corse
- L’invention du patrimoine
- Artisanats et savoir-faire
- La bergerie de Milisaria
- L’espace du berger


La collection Doazan

La collection ethnographique constituée par le Père Louis Doazan des années 1952 à 1978 est le fonds initial du musée. Elle réunit une exceptionnelle collection d’objets d’arts et traditions populaires corses, riche d’environ 3 000 objets et ensembles d’objets, qui proviennent principalement de Castagniccia, Balagne, Niolu, des régions de Vico et d’Ajaccio : différents lieux dans lesquels il a enseigné, exercé son sacerdoce ou choisi de travailler. Cette collection d’ethnologie rurale et d’art populaire, dont les pièces les plus anciennes datent du XVIIIe siècle, est représentative des modes de vie, des pratiques religieuses, des croyances populaires de la Corse rurale et pastorale du milieu du XXe siècle.

• La galerie du musée en train de se faire : consacrée aux nouveaux thèmes de l’anthropologie moderne :
- Corse traditionnelle, Corse industrielle
- L’entreprise en Corse
- L’appropriation des techniques
- Le renouveau des confréries
- Le tourisme

Cette galerie est une «bande annonce» des différents thèmes de recherches que le musée exploitera de manière plus approfondie dans les expositions temporaires.

Les collections iconographiques

Les cartes de géographie

Corpus exceptionnel, le fonds cartographique ancien détenu par le musée atteint à ce jour environ 350 documents : cartes manuscrites et imprimées, cartes de l’île seule ou associée aux îles circonvoisines ou aux terres continentales. La collection rassemble différents genres, cartes terrestres, militaires, nautiques, plans de villes et de ports. Elle couvre une longue chronologie et restitue tout particulièrement la fastueuse cartographie du XVIIIe siècle.

La collection Corsicana
Un ensemble de livres anciens et iconographique de la Corse du XVIe au XIXe siècle, constitué par Georges Oberti qui fut l’un des plus grands collectionneurs d’images de la Corse au XXe siècle.

Le fonds Ollandini
Le don Ollandini, constitué d’affiches touristiques sur la Corse, a renforcé la collection de documents publicitaires du musée qui illustre l’histoire de la publicité graphique en Corse et celle de l’image dans la publicité française. Un éclairage particulier sur les rapports entre publicité graphique corse et identité insulaire.

Les cartes postales anciennes
En Corse, la première carte postale répertoriée est datée du 5 mai 1897, elle représente l’hôtel Schweizerhof, à Ajaccio, qui est aujourd’hui le siège de l’Evêché. Les grands noms de la carte postale tels Laurent Cardinali, Simon Damiani, Joseph Moretti, F.J. Limongi, Antoine Guittard, Ange Tomasi sont représentés.

En 2004, le musée de la Corse a acquis la collection de cartes postales constituée de 2 800 pièces par Rigolu Grimaldi entre 1960 et 2003.

Les collections sonores

Le musée de la Corse a mis en place un département d’archives sonores dont la fonction principale est d’accueillir des fonds sonores «historiques», des collectages faits par des particuliers, des associations, ou de promouvoir d’autres enquêtes ethno-musicologiques, puis de les faire connaître à différents publics. Il lui appartient aussi de mettre la mémoire sonore de l’île à la disposition des créateurs et interprètes avec tout le respect dû aux poètes, chanteurs et musiciens. Les fonds sonores sont constitués de plus de 1000 heures d’enregistrements, dont les fonds Quilici, Laade et Röhmer.

Toutes les informations sur le site officiel du musée de la Corse

Informations pratiques

La Citadelle
20 250 Corte

Tél. : 04 95 45 25 45
museedelacorse.info@ct-corse.fr

Horaires d'ouverture

Du 1er novembre au 31 mars
de 10 h à 17 h :
tous les jours sauf dimanches, lundis, fériés et 24 décembre.

Du 1er avril au 21 juin de 10 h à 18 h :
tous les jours, sauf lundis et le 1er mai.

Du 22 juin au 20 septembre de 10 h à 20 h :
tous les jours.

Du 21 septembre au 31 octobre de 10 h à 18 h :
tous les jours, sauf le lundi.

Fermeture annuelle du 31 décembre au 14 janvier inclus.


           


Newsletter
Mobile
Rss
Podcast
Twitter



Les musées de Corse