Les musées de Corse

Murato, église Saint-Michel



L’église Saint-Michel, piévanie supposée de Bevinco, se situe à l’extérieur du village. 
Elle est mentionnée pour la première fois en 1137. Selon des travaux historiques, elle aurait été construite en deux campagnes successives dès le début du XIIe siècle. 
L’édification de la nef aurait été suivie de l’adjonction d’un clocher-porche accolé à la façade occidentale, reposant sur deux colonnes cylindriques. Elle est ornée de peintures monumentales au cours du XIVe siècle. 
La comparaison avec des édifices tels que La Trinité d’Aregno, dont elle semble être contemporaine, permet cependant de penser que l’église a pu remplir un rôle de piévanie. 
Prosper Mérimée note en 1840 son bon état de conservation et considère qu’il s’agit de l’une des plus belles églises de l’île. L’inspecteur des monuments historiques précise par ailleurs que l’amortissement de la tour-clocher est détruit, tout en se demandant si celle-ci a un jour été achevée. 
Elle est reconstruite à la fin du XIXe siècle, et à nouveau en 1990 après avoir été frappée par la foudre. L’édifice, classé monument historique en 1875, fera l’objet en 1903, 1936 et 2010 d’importantes restaurations. 

Cet édifice, de plan allongé, est formé d’une nef unique couverte d’une charpente en bois apparente, prolongée par une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four. L’ensemble est couvert d’une toiture de lauzes vertes. Ses dalles de schiste et de granit polychromes sont juxtaposées selon une alternance d’assises régulières principalement vertes et blanches. Les arcatures aveugles ornant la façade occidentale reposent sur des consoles sculptées en haut-relief figurant des quadrupèdes. L’un des motifs, situé à l’extrémité sud de la façade, représente un personnage muni d’un bâton, l’extrémité de la façade ouest étant ornée d’une statuette figurant un personnage vêtu d’une robe longue. 

L’intérieur de l’église était orné de peintures monumentales figurant une Annonciation dans un décor géométrique. Classées sur la liste des monuments historiques en 1908, elles sont aujourd’hui à l’état de vestiges.

murato.pdf MURATO.pdf  (1.26 Mo)




           


Newsletter
Mobile
Rss
Podcast
Twitter



Les musées de Corse