Le réseau des musées de Corse





Site archéologique de Cucuruzzu et musée départemental de l'Alta Rocca à Levie




Le site archéologique de Cucuruzzu

Téléchargez la plaquette
Téléchargez la plaquette
C'est en 1959, que l'archéologue Roger Grosjean, à qui l'on doit notamment la renommée des sites de Filitosa à Sollacaro et de Cauria à Sartène, mentionne le site de Cucuruzzu. En 1964, l'étude sera reprise par François de Lanfranchi, qui poursuivra et étendra ses recherches jusque dans les années 1990.

Classé monument historique et inscrit sur la liste des 100 sites historiques d’intérêts communs aux pays de la Méditerranée, le site de Cucuruzzu dévoile au public des vestiges architecturaux de l’Âge du Bronze. 

Le Casteddu de Cucuruzzu, habitat fortifié avec, en son sein, une torra (tour de 8 mètres de diamètre sur 4 à 5 mètres de hauteur), le place parmi les sites monumentaux les plus importants de la région de l’Alta Rocca. 

En poursuivant une promenade en sous-bois, on accède au Casteddu médiéval de Capula au pied duquel se trouve une statue-menhir de l’Âge du Bronze.

Responsable médiation :
Chantal de Peretti


Pour en savoir +

le_site_archeologique_de_cucuruzzu.pdf Le site archéologique de Cucuruzzu.pdf  (1.79 Mo)


Le musée départemental de l'Alta Rocca

Archéologie et paléo-ethnographie se rejoignent dans ce musée, reflet de 10 000 ans d’occupation humaine.

La visite du musée s’apparente à un voyage dans le temps : à travers neuf espaces aménagés comme des points de vue sur des faits de civilisations marquants et rythmés par des compositions centrales issues de sites fouillés sur le territoire de l’Alta Rocca, il retrace la vie quotidienne des populations depuis le Mésolithique (8 000 ans avant J.-C.) jusqu’à la fin du Moyen Âge.

On peut y découvrir la Dame de l’Araguina (vIIIe millénaire avant notre ère), un squelette de Prolagus, ou «lapin-rat», espèce animale aujourd’hui disparue ou encore la reconstitution d’une sépulture de l’Âge du Fer, celle de la Dame de Capula, qui renseigne sur les rites funéraires.

Le musée abrite également dans ses murs un Christ en ivoire du XVIe siècle offert, selon la tradition, à la ville de Lévie par le pape Sixte Quint.
A la fois lieu d’étude et conservatoire de collections et de données archéologiques, le musée de Lévie est un espace de mémoire à vocation d’histoire micro-régionale ouvert à tous.

Conservateur :
Janine de Lanfranchi

brochure_musee_levie.pdf Brochure Musee Levie.pdf  (1.73 Mo)


Infos pratiques

Le musée est accessible aux handicapés.
 
  • Horaires d'ouverture 
D'octobre à mai
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 17h
Fermeture le dimanche et les jours fériés
Tarifs : plein tarif : 4€ / tarif réduit : 2,50 €

De juin à septembre
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermeture les 14 juillet et 15 août


Pour en savoir +

Contacts

Direction / Conservation : 04.95.78.46.34
Accueil / Renseignements : 04.95.78.00.78
Visites guidées / Ateliers : 04.95.78.00.73
Coordination logistique : 04.95.78.00.72
Coordination administrative : 04.95.78.00.75
Diffusion : 04.95.78.00.74

Tel standard : 04.95.78.00.78
Fax : 04.95.78.41.60
Courriel : musee.levie@cg-corsedusud.fr

Adresse : Quartier Prato, avenue Lieutenant de Peretti, 20170 Levie


           


Newsletter
Mobile
Rss
Podcast
Twitter



Les musées de Corse