Collectivité Territoriale de Corse

Budget primitif 2010

Mercredi 10 Février 2010



<i>Recettes sectorielles : 87,5 M€ (+4,1 %)</i>
Recettes sectorielles : 87,5 M€ (+4,1 %)
Dans un contexte de crise, le budget de la Collectivité Territoriale de Corse présente un niveau d'investissement maintenu au même niveau que 2009 pour soutenir la commande publique et l’emploi. 

Le budget primitif pour l’exercice 2010 adopté par l'Assemblée de Corse le 14 décembre 2009 s’élève à 746,5 millions d’euros en progression de 2 % (732,3 M€ ont été votés au BP 2009). 

Au sein de ce budget, 315 M€ seront consacrés à l’investissement, niveau identique à celui de 2009 alors même que la Collectivité apportait sa contribution au plan de relance de l’économie. Ce montant traduit la volonté de la Collectivité de poursuivre sa politique d'investissements nécessaire au développement économique de l'île sans pour autant accentuer la pression fiscale sur nos concitoyens (comme l’an dernier, aucune augmentation d’impôts ou de taxes n’interviendra en 2010).

L’action territoriale sera orientée en 2010 prioritairement vers le développement économique, le développement durable, l’aménagement du territoire et la formation professionnelle.

Développement économique et énergies nouvelles renouvelables

Dans le contexte de crise mondiale, le budget 2010 de l’action économique bénéficie de l’inscription de près de 33 M€ de crédits, budget qui s’oriente vers 5 axes :

1. L’achèvement de la mise en œuvre des orientations du Schéma Directeur du Développement Economique et la poursuite des actions ainsi mise en place au cours de l’exercice 2009,

2. La poursuite de la mise en œuvre POE-FEDER

3. L’accompagnement de la montée d’activité du secteur Energies renouvelables et maîtrise de
l’Energie dans le cadre des orientations du plan régional de développement du secteur et de la poursuite des activités du volet corse du pôle CAPENERGIES.
L’année 2010 constitue pour ce secteur une année clé car entre en vigueur une nouvelle règlementation nationale énergétique contraignante dans les bâtiments notamment, et de nouveaux outils vont être lancés : chèque énergie, appels à projets bâtiments démonstratifs, nouvelles technologies de l’énergie…

4. La mise en œuvre de la Stratégie Régionale de l’innovation pour accompagner les efforts
de modernisation des entreprises,

5.  L’achèvement du processus de mise en place de la plate-forme de financement CORSE-FINANCEMENT par la relance de la CADEC.

Soutien de l'activité et de l’emploi en temps que principal donneur d’ordre dans la commande publique

La Collectivité Territoriale de Corse est le 1er donneur d’ordre dans la commande publique. 
 
Dans ce cadre, 
près de 100 M€ seront consacrés aux infrastructures de transport, 
14,5 M€ sur les constructions universitaires 
  • démarrage des travaux de construction de l’ensemble immobilier regroupant la bibliothèque universitaire, le centre culturel universitaire, l’administration et les services communs ; 
  • démarrage des travaux de construction de l’IUFM sur le nouveau campus ; 
  • démarrage des travaux d’aménagement du nouveau campus ; 
  • poursuite des études de maîtrise d’œuvre relatives à la réalisation du pôle régional de recherche sur le nouveau campus et le lancement de la consultation travaux), 
et 15,2 M€ sur les constructions scolaires (collèges et lycées). 


Formation professionnelle

La Formation Continue constitue un des moyens pour conforter et développer l’économie régionale par la professionnalisation et l’accroissement des compétences des salariés et des
demandeurs d’emploi.

Cette décision de conduire une politique volontariste de qualification au service du développement économique social et culturel de l’île transparaît dans l’effort financier portant
notamment sur :

  • Le développement de l’Apprentissage,
  • L’ingénierie et l’environnement de la Formation,
  • L’aide à la formation des salariés,
  • Les dispositifs insertionnels et qualifiants en faveur des demandeurs d’emplois,
  • L’équipement pédagogique des centres de formation continue et d’apprentissage ainsi que la rénovation et l’extension de ces derniers.

Le budget 2010 de la Collectivité est marqué par la volonté de limiter les effets de la crise par des choix responsables tout en préservant les marges de manœuvre futures.