Collectivité Territoriale de Corse

Conférence de presse de rentrée scolaire 2009-2010

Jeudi 17 Septembre 2009

A l'occasion de la rentrée scolaire 2009/2010, Ange Santini, Président du Conseil exécutif de Corse et Jean-Pierre Leccia, conseiller exécutif en charge de l'enseignement secondaire, présentent les grandes actions menées par la CTC durant l'année écoulée et les orientations à venir en matière d'enseignement.



Conférence de presse de rentrée scolaire 2009-2010
Une rentrée 2009 marquée par

- La grippe A (H1N1) :

La Collectivité Territoriale de Corse s'organise pour assurer la continuité de ses services et pour prévenir toute pandémie grippale.  

En général : 
Conformément aux préconisations des autorités sanitaires dans la phase pré-pandémique actuelle, nous avons pris les mesures nécessaires en matière d'hygiène et de sécurité ont été prises (acquisition de 27 000 masques, de liquide hydro-alcoolique placés dans les lieux de passage et de doses individuelles, de gants jetables …). Et pour anticiper les conséquences d'une éventuelle pandémie et, en cas de crise, un comité de pilotage a également été mis en place.   

Plus particulièrement dans les collèges et lycées : 
Une formation a été programmée pour les 400 personnels TOS (techniciens ouvriers de service) portant sur les gestes « barrières » et sur les opérations de nettoyage dans le cas où certaines classes seraient fermées ainsi que dans le cadre de l'élimination des déchets.

- Le lancement d'opérations d'envergures comme la réhabilitation des collèges Borossi de Vico et Giraud à Bastia (coût total de 7,5 millions d'euros, fin des travaux prévue en 2012)

- Le remplacement du collège des Padules par le collège du Stiletto à Ajaccio prévu en 2014


Conférence de presse de rentrée scolaire 2009-2010
Patrimoine immobilier scolaire : les principales opérations de l'année 2009

En 2009, près de 11 M€ ont été consacrés aux opérations de gestion du patrimoine immobilier scolaire : 

- travaux de réhabilitation, de maintenance et de sécurité dans la totalité des établissements,

- poursuite de la mise en œuvre du Plan régional de développement de l'EPS dans les EPLE : livraison de couverture de plateaux sportifs à Moltifao et à Levie et réhabilitation d'installations existantes,

- poursuite de la politique d'amélioration de la qualité de l'offre d'hébergement (création d'une maison des lycéens à la cité technique de Montesoro, réhabilitation des internats au LP Finosello, au lycée Giocante de Casabianca, à la Cité scolaire Pascal Paoli),

- 1ère tranche de travaux en faveur de l'accueil des élèves à mobilité réduite,

- travaux de remédiation au radon dans les 6 établissements concernés,

- poursuite de la connaissance du patrimoine en vue notamment de mettre en oeuvre une véritable politique en matière de maîtrise de l'énergie.


Patrimoine immobilier scolaire : les actions prévues pour l'année 2009-2010

La CTC s'attachera à poursuivre la mise en œuvre du Programme prévisionnel des investissements adopté dans le cadre du PRDF :

- par la connaissance, la préservation, la maîtrise du patrimoine, notamment en matière d'économie d'énergie,

- par l'amélioration des infrastructures en terme d'accueil (lieux de vie, internant, restauration, EPS) mais aussi d'adaptation des locaux notamment pour accompagner l'évolution des formations initiales telle que la création de BAC professionnels en 3 ans,

- par la conformité aux diverses réglementations, accessibilité PMR, sécurité incendie.…

La déclinaison du Plan régional du développement de la formation 2007-2013 

La CTC s'attache à atteindre les objectifs définis dans le schéma prévisionnel des formations :

- réforme de la voie professionnelle au plan national : 
Création de Baccalauréats Professionnels en 3 ans avec accès direct à la fin de la troisième, ceci permettant aux élèves sortant de BEP la poursuite de leurs études en Bac Pro. L'offre de la Formation Professionnelle est ainsi ajustée : la part des niveaux IV (Bac Pro) est de 48 % et celle des niveaux V (CAP) de 52 %.

- Une attention particulière sera portée à l'accompagnement scolaire en faveur des élèves en difficultés.

Favoriser l'enseignement de la langue et la culture corses

Le développement de l'enseignement bilingue et de l'enseignement de la langue corse en général, ne sont sans doute pas étrangers aux excellents résultats de l'Académie de Corse dans les évaluations nationales de cette année.

Cet enseignement permet une ouverture d'esprit chez l'enfant, une préparation au plurilinguisme et un apprentissage du français et des mathématiques.

Cela conforte notre institution dans son action en faveur de l'enseignement bilingue à parité horaire qui constitue un axe fort de son plan de développement de l'enseignement de la langue corse. Ce plan prend place par ailleurs au sein de la stratégie globale de diffusion de la langue corse dans la société, la langue étant considérée à la fois comme lien social et facteur de développement. 

Dans ce cadre 2 conventions avec l'Etat pour la période 2007-2013, vont être engagées dont l'une signée le 14 septembre 2009.

Les moyens financiers d'accompagnement du plan de développement s'élèvent à 6 M€, répartis à parité entre l'Etat et la CTC. 

Depuis 2004, le pourcentage d'élèves suivant un cursus bilingue dans le primaire a doublé, passant de 10 % à 20 % (dans près de 80 écoles). Par ailleurs 12 % des collégiens suivent un enseignement bilingue (dans 16 collèges). Les sites bilingues vont encore se multiplier dans les années à venir (7 nouveaux sites dès cette rentrée) 

La Charte de la langue corse a déjà été signée par une trentaine de communes.

Le développement de l'apprentissage

L'apprentissage est une compétence exclusive de la Collectivité Territoriale de Corse. Passerelle entre le monde de la formation et celui de l'entreprise, il est l'un des axes prioritaire du Programme régional de développement et de la formation et plus particulièrement du Programme régional de formation professionnelle et d'apprentissage voté par l'Assemblée de Corse le 20 juillet 2009.

La Corse, qui investit chaque année plus de 11 M€ dans ce domaine, est la région qui a le taux d'accroissement des effectifs d'apprentis le plus important. La Corse est la région dont les effectifs augmentent le plus pour les niveaux V et IV (6,6 %) mais aussi pour les niveaux III, II et I (43,3 %). La moyenne nationale se situant respectivement à 2,4 % et 12 %. L'objectif contractualisé avec l'Etat en 2005, qui prévoyait une augmentation globale des effectifs d'apprentis de 40 %, est ainsi dépassé avant même le terme du contrat. Et l'insertion professionnelle de cette voie de formation s'améliore d'année en année puisque 70 % des apprentis trouvent un emploi à l'issue de leur formation.

En 2009, 1 945 apprentis ont été accueillis en formation, répartis principalement dans les 2 CFA Polyvalents de Furiani et d'Ajaccio et ceux de Borgo et Sartène. 

ŒŒuvrer pour l'égalité des chances entre zones urbaines et rurales 

L'Académie de Corse se caractérise par un réseau important de petits collèges ruraux et d'établissements urbains qui accueillent 80 % d'élèves demi-pensionnaires. Ce maillage territorial est indispensable pour couvrir un territoire insulaire et montagneux qui connaît la plus faible densité de population métropolitaine : 30 habitants/km².

Ce maillage a un coût assumé par la collectivité territoriale, et par l'Etat qui met les moyens humains nécessaires.

Par ailleurs, l'échelle réduite de l'académie fait que ces établissements ruraux, surdotés pèsent lourdement sur le taux d'encadrement moyen constaté dans l'académie. C'est l'un des points qui justifient la demande d'obtention d'un cadre normatif spécifique voté à l'unanimité par l'Assemblée de Corse et formulée auprès du Ministère de l'Education Nationale. Le Ministère de l'Agriculture a validé cette approche et une convention pluriannuelle a été signée. Le Ministère de la Mer étudie favorablement cette requête. 

Agir en faveur du pouvoir d'achat dans un contexte de crise

- La CTC participe à l'acquisition des manuels scolaires pour les lycées (près d'1,5 M€ investis sur 5 ans, la rentrée 2009/2010 comprise).

- Chaque année, la CTC finance auprès des établissements volontaires une offre destinée aux collégiens qui permet un accès gratuit aux ressources interactives de cours de soutien par internet pour un volume annuel d'environ 20 000 €.

- La CTC apporte également une aide significative aux étudiants inscrits à l'université ou dans les formations post-bac des lycées, par le biais de dispositifs d'aide à la recherche et à la mobilité. Elle finance également les bourses attribuées aux élèves infirmiers et aides soignants. Ces mesures concernent plus de 400 étudiants pour un coût total d'environ 1,6 M€ par année.

L'enseignement supérieur et la recherche

Patrimoine immobilier : 
- Construction de l'Institut Universitaire de Formation des Maîtres : obtention du permis de construire le 30 juillet 2009 (6,5 M€, livraison prévue pour fin 2011).
- Construction d'un ensemble immobilier : Bibliothèque universitaire, Centre culturel universitaire, locaux administratifs et services communs (29 M€, livraison prévue en 2013).
- Poursuite des études de maîtrise d'œuvre pour la réalisation du Pôle régional de recherche, regroupant toutes les compétences en matière de recherche, ainsi que la zone de transfert (24 M€).

Pour 2010, la Collectivité Territoriale de Corse s'attachera à la mise en oeuvre de la poursuite des opérations engagées.

Les principaux programmes d'intervention : 

L'année 2009 a été riche en évènements concernant l'enseignement supérieur. Les ouvertures de filières, les dispositifs nouveaux à destination de l'insertion professionnelle des étudiants ainsi que la signature entre l'Université, l'Etat et la Collectivité Territoriale de Corse d'une convention pluriannuelle font partie des faits marquants.

Deuxième convention d'application (Etat/CTC/Université) : Intégration de l'IUFM dans le giron de l'Université, permettant de bénéficier de 41 postes pour la mise en œuvre de son plan d'action.

Création du CFA universitaire par l'Assemblée de Corse. Il proposera un statut d'apprenti pour pratiquement toutes les formations supérieures.

Mise en place avec l'Université de Corse et l'antenne Corse du Conservatoire national des arts et métiers de conventions spécifiques relatives à la formation continue dans le supérieur.

Création du programme « Corse Esprit d'Entreprise » en concertation avec l'ADEC : 10 M€ sur la période 2009-2015, ce projet a pour objet d'inciter les acteurs de l'économie insulaire à embaucher du personnel de recherche issu de l'enseignement supérieur afin d'atteindre 2 objectifs :

- doter nos entreprises d'un personnel de haut niveau de qualification,
- contribuer à l'insertion de nos étudiants sur des niveaux de rémunération correspondant à leurs qualifications (doctorants, Post-doc, bourses en entreprises…).

Objectifs pour 2010 :

- développer l'offre d'enseignement du Département Santé de l'Université de Corse,
- développer le réseau d'excellence de l'Université de Corse (Polytechniques, prépa Science Politiques),
- générer de nouveaux projets de R&D (aquaculture) et ENR,
- améliorer l'articulation Secondaire/Supérieur : mise en place les cartes de formations POST-BAC des lycées et celles de l'Université.