Collectivité Territoriale de Corse

L'Assemblée de Corse adopte à l'unanimité l'attribution d’une subvention à l’ASAC pour l’organisation du 54ème Tour de Corse Automobile 2011

Mercredi 6 Octobre 2010



Le Tour de Corse rejoint l'Intercontinental Rally Challenge (IRC) en 2011

L'Assemblée de Corse adopte à l'unanimité l'attribution d’une subvention à l’ASAC pour l’organisation du 54ème Tour de Corse Automobile 2011
L'Assemblée de Corse sur proposition du Conseil exécutif a adopté à l'unanimité, lors de la séance du 24 septembre dernier, l'attribution d'une subvention de 450 000 € pour l'organisation du Rallye de Corse à partir de 2011. Il se déroulera en principe du 6 au 8 mai, de Calvi à Ajaccio en passant par Corte.

Télécharger la délibération

Le calendrier 2011 de l'IRC :
  • 19-22 janvier : Rallye Monte-Carlo, asphalte
  • 4-6 mars : Rallye d'Argentine, terre
  • 14-16 avril : Rallye des Iles Canaries (Espagne), terre
  • 6-8 mai : Tour de Corse, asphalte
  • 23-25 juin : Tour de Belgique, asphalte
  • 14-16 juillet : Rallye des Açores (Portugal), terre
  • 4-6 août : Rallye du Portugal, asphalte
  • 26-28 août : Rallye de République tchèque, asphalte
  • 9-11 septembre : Rallye de Hongrie, asphalte et terre
  • 22-24 septembre : Rallye Sanremo, asphalte
  • 14-16 octobre : Rallye d'Ecosse, terre
  • 3-5 novembre : Rallye de Chypre, asphalte et terre.

Historique

Malgré l’engagement formel de la Collectivité Territoriale de Corse, concrétisé par un vote de l’Assemblée de Corse du 20 juillet 2009 (délibération n° 09/168 AC  ) de soutenir le Tour de Corse Automobile à hauteur de 1 100 000 €, la Fédération Française du sport automobile a attribué en octobre 2009 contre toute attente la manche du championnat française du championnat du monde des rallyes (WRC) au rallye d’Alsace, cédant manifestement à la pression de certains lobbies.

Cette décision a mis fin a 35 ans (de 1973 à 2008) de présence ininterrompue de l’épreuve insulaire au calendrier du championnat du monde des rallyes.

Au-delà du caractère plus au moins étonnant de cette exclusion et des méthodes contestables de la Fédération Française Automobile, force est de reconnaître que le Tour de Corse avait perdu dans l’île même, et ce malgré des retombées économiques réelles, une grande partie de son attrait et de son aura.

Cette baisse de l’engouement populaire pour une compétition qui a rassemblé pendant des décennies des fonds considérables et suscité une véritable passion, de jour comme de nuit et par tous les temps, peut s’expliquer par deux facteurs :
  • d’une part le tracé dit en « trèfle » autour d’Ajaccio imposé par la réglementation du WRC qui excluait depuis de nombreuses années, non seulement la Haute-Corse, mais également la plus grande partie de la Corse du Sud 
  • d’autre part la diminution, pour ne pas dire la quasi disparition, des équipages amateurs corses confrontés à une augmentation constante des frais d’inscription et d’assistance. Parallèlement l’effort financier demandé aux collectivités et en priorité à la CTC n’a cessé de s’alourdir.

Après une année blanche, les organisateurs du Tour de Corse ont pris contact avec les dirigeants de l’International Rallye Challenge, compétition internationale qui accueillent plusieurs anciennes épreuves du championnat du monde des rallyes dont les prestigieux rallyes de Monte Carlo et de San Remo. 
Cette démarche a suscité un vif intérêt de la part des responsables de l’International Rallye Challenge qui ne verraient que des avantages à rajouter à leur challenge, l’un des fleurons du sport automobile mondial. 

L’International Rallye Challenge

L'Assemblée de Corse adopte à l'unanimité l'attribution d’une subvention à l’ASAC pour l’organisation du 54ème Tour de Corse Automobile 2011
L’International Rallye Challenge, une série internationale, créée en  2007, produite et diffusée par la chaîne de télévision Eurosport.

Son règlement apparaissant beaucoup mois contraignant que celui du WRC, il sera ainsi possible de prendre en compte l’essentiel des critiques adressées à l’épreuve WRC et de proposer une organisation qui satisfasse l’ensemble des amateurs de sport automobile.

Il convient de signaler tout particulièrement :
  • Le retour du mythique Tour de Corse dans sa configuration première, se déroulant sur tout le territoire de l'Ile et permettant aux pilotes Corses de se mesurer à armes égales avec les professionnels. En outre, un Rallye National de doublure empruntant le même itinéraire du Rallye International, permettra aux concurrents amateurs, grâce à un cout d'engagement minoré de participer ainsi à l'épreuve reine du sport automobile Corse.
  • Une pression financière divisée par plus de 2 pour les collectivités (0,9 M€ de budget total pour l'IRC, 2,2 M€ pour le WRC, part de financement de la CTC ramenée de 900 000 € à 450 000 €)
  • Des épreuves spéciales chronométrées retransmises en direct grâce aux moyens de production d'Eurosport, mettant en avant la région Corse et la beauté de ses paysages, notamment grâce aux vues d'hélicoptère, façon " Tour de France "
  • La promotion de la Corse à travers toute la plateforme multimédia d'Eurosport (1ère chaine sportive européenne avec 120 millions d'abonnés et premier site internet sportif européen avec 2 millions de visiteurs par jour)
  • Tous les programmes produits par Eurosport, soit 4 heures minimum de couverture TV, (résumé de 15 minutes le jeudi soir, présentant le Rallye, le déroulement du prologue et les forces en présence, une ou deux épreuves spéciales retransmises en direct le vendredi, deux épreuves spéciales retransmises le samedi et un résumé du rallye de 26 minutes le dimanche soir) seront mises gracieusement à disposition de France 3 Corse, afin que tous les téléspectateurs corses aient un accès gratuit aux images du rallye en direct et en différé.
  • La date choisie par les organisateurs, (mi avril 2011) permettrait également de démarrer sous de meilleurs auspices la saison touristique grâce à la fréquentation induite par l'évènement.