Collectivité Territoriale de Corse

Lancement d’une campagne de sensibilisation relative au port d’armes chez les jeunes le 25 avril 2014 à la CTC

Lundi 28 Avril 2014



La recrudescence, de plus en plus inacceptable, d’actions violentes a conduit l’Assemblée de Corse à se saisir de ce problème, qui touche au plus profond la société insulaire dont la résolution passe par la mobilisation de moyens publics relevant de niveaux différents.

L’Assemblée de Corse, a ainsi consacré, le 15 décembre 2010, une séance publique extraordinaire sur le thème de la violence en Corse, au cours de laquelle s’est manifestée une volonté très largement partagée de prolonger ces échanges dans la recherche de solutions concrètes et appropriées. 
Ainsi, le 19 janvier 2011, la conférence des Présidents de groupes s’est réunie pour définir les modalités d’organisation et de fonctionnement d’une commission, officiellement actée par la délibération n°11/056 AC du 17 février 2011 de l’Assemblée de Corse, « chargée de réfléchir à la problématique de la violence en Corse », la commission s’est donné comme buts l’étude des phénomènes de la violence sous tous ses aspects et la définition d’un programme de prévention et de lutte devant faire l’objet d’un rapport annuel soumis à l’Assemblée. 

Etant donné le caractère innovant d’une telle démarche, les commissaires ont commencé par dresser un état des lieux, en procédant à des auditions d’acteurs institutionnels ou associatifs, de responsables du maintien de l’ordre ou de la prévention, de chercheurs universitaires ou de groupes d’études spécialisés, de façon à pouvoir identifier les axes qu’il convenait, dans une seconde phase, de traiter en priorité.

Le rapport d’étape de la Commission

L’Assemblée de Corse a adopté à l’unanimité le 23 mars 2012, un rapport d’étape relatif à la politique régionale de prévention et de lutte contre les violences, élaboré par la Commission « violences », au terme d’une première année d’exercice.
Ce rapport retraçait notamment le bilan des travaux et auditions réalisés, identifiait et hiérarchisait les phénomènes de violence et préconisait les mesures initiales à mettre en œuvre dans le cadre d’une stratégie globale visant à prévenir ou juguler ces violences.

Il énonçait notamment le souhait des élus « d’engager une réflexion collective, visant à modifier tant dans l’île qu’à l’extérieur, l’image donnée ou renvoyée de la Corse dans son rapport à la violence, qui supposerait, entre autres pistes d’action, un appel à projets lancé par la CTC en direction du monde scolaire et étudiant pour l’élaboration de travaux d’études sur les thèmes du respect des règles, de l’éthique publique ou du civisme (…) ».

Dans le même esprit, cette délibération mettait en exergue le problème de la détention et de la circulation des armes, notamment parmi les jeunes, conduisant les élus à « décider l’engagement d’une campagne générale de sensibilisation » auprès des milieux scolaires et étudiants, visant à déconsidérer le port des armes à feu.

Les rencontres avec les lycéens

Différentes rencontres ont par la suite, et dans l’esprit du rapport d’étape, été organisées entre la Commission et des lycéens, au sein des leurs établissements scolaires.

Elles ont permis, d’une part, à ces élèves, citoyens de demain, d’exprimer leur volonté de participer activement aux débats animant la Corse et d’exposer leur perception de la violence, et d’autre part, aux membres de la Commission de prendre connaissance des expériences des élèves et des différents acteurs du secteur de la jeunesse.

Ces rencontres ont eu lieu au lycée du Fium’Orbo à Prunelli di Fiumorbu en novembre 2012, au lycée agricole et au lycée Clémenceau de Sartène en mars 2013, au lycée Fesch d’Ajaccio en avril 2013, au lycée agricole de Borgo et au lycée de Montesoro à Bastia en novembre 2013, et au lycée Pascal Paoli de Corte en décembre 2013.

Pour finir, les commissaires se rendront prochainement au sein des établissements de L’Ile-Rousse (12 mai 2014) et de Porto-Vecchio (19 mai 2014).

Objectifs de la campagne

Cette campagne poursuit différents objectifs :
  • Sensibiliser les jeunes à la problématique du port d’armes et favoriser une prise de conscience des dangers inhérents 
  • Interpeller les jeunes sur la responsabilité individuelle et collective liée à ce type de comportements 
  • Isoler les comportements à risque.

Mise en œuvre


Une campagne par et pour la jeunesse : lancement d’un concours

Afin d’impliquer réellement les jeunes, selon leur souhait, la campagne se déroulera en deux temps, le premier étant consacré à un concours ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans, le second au lancement de la campagne proprement dite, directement issue des réflexions des jeunes.
Cela permettrait d’interpeller les jeunes, engagés ou non, sur les comportements souhaitables et non souhaitables, en favorisant la réflexion, le débat, la remise en question et la mise en commun d’idées, en bousculant les certitudes et en interpellant sur certaines pratiques.

Modalités pratiques du concours

Le concours est lancé en partenariat entre le CTC et le Rectorat de l’Académie de Corse.

Il comprend 4 catégories : dessin, musique, vidéo, écriture d’un scenario.

Dans la mesure où les supports de communication de la campagne de sensibilisation seront bilingues, la langue utilisée peut sera le corse et/ou le français, pour l’ensemble des projets.

Le concours est ouvert aux jeunes entre 16 et 25 ans, qui seront informés au travers d’affiches et de flyers (en langues française et corse) distribués dans les lycées, l’université et les lieux fréquentés par la jeunesse, ainsi que du site internet de la CTC.
Des informations détaillées pourront également être obtenues à l’aide d’un flash code apposé sur les affiches.

Les jeunes pourront candidater jusqu’au 18 mai 2014.

Par la suite, il sera possible aux internautes de donner un avis via le site Internet de la CTC  durant une semaine (permettant ainsi aux jeunes de relayer à nouveau le concours). 

Le jury se réunira début juin 2014, et sera composé de la manière suivante :
  • Le Président et les membres de la Commission " Violences " de l'Assemblée de Corse
  • Le Président du Conseil exécutif de Corse ou son représentant
  • Le Recteur de l'Académie de Corse ou son représentant
  • 4 personnalités qualifiées représentant chaque discipline du concours, désignées par le Président de l'Assemblée de Corse et le Président du Conseil exécutif de Corse
  • 1 représentant de la Direction de la langue et culture corses de la CTC
  • 1 représentant de la Direction de la culture et du patrimoine de la CTC
  • Le directeur de Cabinet du Président du Conseil exécutif de Corse, chargé de la communication
  • Le chargé de communication du Président de l'Assemblée de Corse

Lancement de la campagne

Suite au jury, une agence de communication sera chargée de réaliser la campagne de la CTC relative au port d’armes, en utilisant les quatre projets sélectionnés.

La campagne sera bilingue et se déclinera sur différents supports (clips, affiches…).

Elle sera lancée durant le mois de juillet 2014.

Calendrier

  • 25 avril 2014 - 14h30 - CTC : conférence de presse de lancement du concours, en présence des membres de la Commission " Violences ", du Président du Conseil exécutif et du Recteur de l’Académie de Corse
  • Mi-avril - 18 mai 2014 : concours et réception des projets
  • Fin mai : consultation des internautes
  • Début juin : jury et sélection des projets
  • Juillet : lancement de la campagne 

Supports de communication

  • Affiches en langue corse et en langue française
  • Flyers A5 en langue corse et en langue française
dossier_de_presse_25_04_2014.pdf Dossier de presse  (1.33 Mo)