Collectivité Territoriale de Corse

Nouveau cadre de l'action culturelle

Novu quadru di l'azzione culturale

Mardi 21 Novembre 2017



INTRODUCTION

La Culture est l’élément fondamental de notre vie en société, une composante essentielle du lien social et de l’épanouissement de chacun.
 
Ce que la Culture apporte à l’individu et à la collectivité ne peut se quantifier ; elle accompagne les individus dans un domaine qui fait principalement référence à l’émotion. Cette émotion est une richesse qui participe à créer une société harmonieuse, tolérante, curieuse, éveillée, dans laquelle tous les individus peuvent faire appel à leur esprit critique, leur volonté de s’exprimer pour créer et faire valoir leur individualité, leur singularité, dans un plus grand ensemble.
 
C’est pour cela que l’action culturelle doit être au cœur de notre projet politique. Elle va, à ce titre, impulser l’élan que nous ambitionnons pour la Corse.
 
La Corse, c’est une langue ; c’est la terre du partage et des solidarités, un espace de transmission des pratiques traditionnelles et de celles rapportées par ses enfants ; c’est aussi un territoire méditerranéen, aux contrastes intenses, où est né le clair-obscur, synthèse artistique du doute et de la remise en cause. Cet ensemble de valeurs et de particularismes est le fondement même de l’expression culturelle ; il s’agit de puiser dans notre propre essence pour guider l’action culturelle.
 
La Culture participe à l’émergence d’une identité et du sentiment d’appartenance qui en découle. Elle est un moyen de s’affirmer comme étant un lieu, avec une histoire, une langue, un art de vivre propre, ouvert aux rencontres, aux échanges, aux différences ; une terre curieuse, dynamique, dotée d’un esprit collectif vif et aiguisé. Beaucoup d’artistes y ont déjà contribué, qu’ils soient originaires de Corse ou qu’ils soient inspirés par Elle.
 
Or, nous sommes aujourd’hui dans un monde en perpétuel mouvement, il faut donc adapter nos démarches en donnant la parole aux acteurs culturels du terrain, publics et privés, dont la connaissance est une richesse. De même, une démarche transversale plus participative et un réel esprit de collaboration entre les différentes entités qui composent le territoire, seront au cœur de notre projet politique car eux seuls permettront une meilleure harmonisation de l’offre culturelle et son égal accès sur tout le territoire.
 
Ainsi, la création artistique et la diversité culturelle ne peuvent être garanties par les seules lois du marché. La Corse foisonne d’artistes et de porteurs de projets qui débordent d’énergie et œuvrent pour leur territoire. Elle doit se donner les moyens de faire vivre cette énergie, car en investissant dans la culture la Corse s’affirme. Elle doit amplifier cette dynamique afin de limiter également l’encouragement à la folklorisation ou une approche évènementielle des politiques d’action culturelle, au détriment de la diversité et de la créativité artistique.
 
Sa Culture, c’est ainsi un moyen pour la Corse de rayonner, de maîtriser son image et d’imposer son influence. C’est aussi un facteur de développement économique important, générateur d’activités, d’emplois et d’attractivité pour l’île, tout en posant comme principes qu’il existe des activités humaines qui ne sauraient être réduites à une simple dimension marchande et que l'on on ne doit pas confondre prix et valeur.
 
La Culture est également un puissant facteur de cohésion sociale et de transmission intergénérationnelle. L’éducation et la culture sont les seuls moyens qui peuvent permettre, dans un monde parfois menacé par les extrémismes et l’intolérance, de changer les rapports entre les Hommes. La crise sociétale qui s’étend en ce moment peut conduire à un repli ; une culture ouverte sur le monde, forte d’un héritage et d’un socle de connaissances et qui s’interroge sur les différences tout en les considérant avec bienveillance, permettra d’éviter ce piège. Arendt estimant que «la rupture avec la tradition est la porte ouverte vers le totalitarisme », cette pensée trouve écho dans le bien connu « Un ti scurdà di a Filetta ». La fougère plante aux racines profondes, bien ancrées dans le sol et aux feuilles épanouies ouvertes sur le monde.
 
Notre Langue est le fil conducteur de la permanence du peuple dans une tradition dynamique et vivante… Nous savons qu’il nous faut aujourd’hui engager tous les moyens nécessaires : Notre collectivité s’est prononcé en faveur de la coofficialité, nous devons aujourd’hui mettre en œuvre une coofficialité de fait !
 
Une tradition vivante qui, ayant fait le choix, aujourd’hui, de ce qui fait sens au cœur d’elle-même, de son essence, comme le diraient Unamuno ou Josep Trueta, crée, innove, transforme et dessine les contours de son avenir.
 
Il revient, donc à la Collectivité territoriale de Corse d’investir dans la culture, d’impulser des actions qui permettront son développement, de donner un égal accès à l’éducation artistique et culturelle, d’encourager la création et d’élargir la diffusion sur le territoire et la promotion à l’extérieur du territoire afin de permettre à chaque Corse d’acquérir ce qui constitue le socle de son héritage culturel et d’accéder à une offre riche et diverse favorisant une meilleure compréhension du monde qui nous entoure, ainsi qu’une meilleure connaissance de qui nous sommes et de ce vers quoi nous tendons.
 
Mais affirmer cela ne suffit pas, il faut en être convaincu et en faire des priorités politiques :
 
Par l’apprentissage et l’éducation artistique et culturelle, la Culture devient un facteur d’épanouissement et d’esprit critique. Elle jette les bases d’une citoyenneté, non subie mais active, une citoyenneté culturelle, qui offre à chaque enfant de notre île quel que soit son lieu de résidence ou son origine sociale, le droit de partager un héritage commun et la garantie d’être initié par la découverte de nouvelles esthétiques, par l’échange, à la découverte de l’altérité.
 
Par la transmission des savoirs qui nous caractérise et l’actualisation des techniques, la confrontation au présent, l’acte de création est pérennisé.
 
Par la création, la culture corse devient un mouvement, porteur de sens et riche d’influences multiples qu’elle sait intégrer et transformer.
 
Par le soutien à la promotion, la Corse affirme l’originalité de sa culture en la faisant connaître, pérennise les liens qui l’unissent à d’autres cultures et assure son rayonnement grâce à ses acteurs.

Par l’aide à la diffusion, et des efforts de concertation constants, notre Collectivité permettra une large transmission des produits de cette culture. En travaillant à l’émergence d’un bien culturel commun à préserver et à valoriser
 
Par le soutien à l‘attractivité du territoire, notre collectivité donnera aux entreprises culturelles insulaires la possibilité d’être un moteur du développement économique de l’île.
 
Développer une politique éducative autour de la culture et du patrimoine, redonner une valeur intrinsèque à notre héritage culturel, fonder le développement économique sur le savoir, sur l’acte de création et d’innovation en faire un levier pour structurer le territoire, assurer la cohésion sociale, développer les échanges culturels et mettre en œuvre un dialogue renouvelé; Voilà les objectifs que nous devons nous fixer pour construire une citoyenneté culturelle active afin que chaque corse, en s’appuyant sur son identité propre et son héritage culturel puisse s’ouvrir à la culture des autres et au monde.
 
La société que nous voulons transmettre aux générations futures, doit placer au cœur de son projet l’éducation, que culture et patrimoine doivent enrichir ; Ils sont les socles fondamentaux du projet de société que nous voulons bâtir.
 
« Chaque création puise aux racines des traditions culturelles, mais s'épanouit au contact des autres cultures. C'est pourquoi ce patrimoine, sous toutes ses formes, doit être préservé, mis en valeur et transmis aux générations futures en tant que témoignage de l'expérience et des aspirations humaines, afin de nourrir la créativité dans toute sa diversité et d'inspirer un véritable dialogue entre les cultures. » Déclaration universelle sur la diversité culturelle Unesco 1982.
 
U primu riacquistu a permis, il y a plus d’un siècle un premier « sursaut », comme le soulignait Farrandu Ettori ; Le Riacquistu débuté ensuite dans les années 70, a enfin fait prendre conscience à tout un peuple de la richesse de sa culture et des ambitions nouvelles que l’on pouvait légitimement avoir. A notre génération désormais, d’avoir foi en elle-même, sûre de ses valeurs, de faire le choix avec elle d’innover.
 
La vitalité d’un peuple se mesure à sa force créatrice ; gageons que l’action culturelle que nous portons contribue à lui donner l’élan nécessaire.
 
nuovo_quadre.pdf Nuovo quadre.pdf  (659.19 Ko)

SOMMAIRE

CHAPITRE I - LE CADRE DE LA POLITIQUE CULTURELLE DE LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE

- Une démarche participative
1-S’appuyer sur une méthode : la coconstruction
2- S’appuyer sur les territoires
3- S’appuyer sur une ingénierie et une expertise

- Les principaux objectifs
Donner à chacun la possibilité d’accéder à la Culture
Donner aux créateurs la possibilité de créer et de montrer leurs œuvres
Favoriser la transmission de nos pratiques traditionnelles pour s’ouvrir au monde
Permettre le rayonnement de la culture corse
Soutenir la structuration des filières
Favoriser la transversalité des politiques culturelles avec d’autres politiques, touristiques, sociales, économiques

CHAPITRE II - LES GRANDES ORIENTATIONS DE LA POLITIQUE CULTURELLE

- Ingrandà incù a cultura
Constat
Orientations et objectifs

- Sviluppà a creazione
Constat
Orientations et objectifs

- Fà cunosce è fà vede a creazione in ogni territoriu è aldilà
Constat
Orientations et objectifs

- Intraprende ind’è a Cultura
Constat
Orientations et objectifs

CHAPITRE III - LES OUTILS DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE CULTURELLE  

Le guide des aides

Les chartes et les schémas

La charte pour la diffusion de la création artistique insulaire dans les salles de spectacles de Corse
La charte des festivals de rayonnement territorial de Corse

Les appels à projet

Le Fonds Territorial Culture

Le mécénat

L’action collaborative

La transversalité avec les autres politiques