Collectivité Territoriale de Corse

Présentation de la stratégie de la CTC sur la valorisation des sites archéologiques d’Aleria, Cauria et de la programmation des spectacles d’Aleria et Cucuruzzu

Mercredi 22 Juillet 2009

Présentation de la stratégie de la CTC sur la valorisationdes sites archéologiques d’Aleria, Cauria et Cucuruzzu ainsi que de la programmation des Spectacles d’Aleria le mercredi 22 juillet 2009 à 11 h.



Présentation de la stratégie de la CTC sur la valorisation des sites archéologiques d’Aleria, Cauria et de la programmation des spectacles d’Aleria et Cucuruzzu
Simone Guerrini, Conseiller exécutif de Corse, Délégué à la Culture et au Patrimoine, a présenté à la presse, le mercredi 22 juillet 2009 à 11 h. à l’Hôtel de Région, la stratégie de la Collectivité Territoriale de Corse en matière de valorisation des sites archéologiques d’Aleria, Cauria et Cucuruzzu, propriétés de la CTC.

Enjeux culturels et scientifiques, développement territorial, aménagement et mise en réseau des sites pour une meilleure attractivité, réappropriation par le public de leur histoire, opérations de médiation et de communication organisées sur ces sites, tels seront les thèmes abordés lors de cette conférence de presse.

Les « Spectacles d’Aleria » qui se dérouleront du 22 au 27 juillet 2009 sur le site antique d’Aleria, est une des actions concrètes lancées par la CTC, pour la promotion et la mise en valeur de ce site, destinée à sensibiliser le plus large public à ce lieu historique.
C’est ainsi que comédiens, musiciens, chanteurs et metteurs en scène plongeront, pendant 5 jours, les spectateurs dans l’univers antique d’Aléria en proposant des spectacles de théâtre, cinéma et opéra baroque autour de la thématique de la figure du héros. 

La loi du 22 janvier 2002 reconnaît à la Collectivité Territoriale de Corse une compétence générale dans le domaine culturel et mentionne explicitement ses attributions en matière de patrimoine protégé, d’archéologie, d’inventaire, de recherche ethnologique, de musées, de monuments historiques, de création et d’enseignement artistiques, de lieux de création et de diffusion artistiques.
La Collectivité Territoriale de Corse a engagé depuis ce transfert, une politique volontariste et ambitieuse en matière d’étude, de conservation et de valorisation du patrimoine, en lien avec la politique de territorialisation et les programmes de développement durable. Son rôle est de définir les axes de ce développement en mettant en œuvre des actions concrètes.


La stratégie de mise en valeur des sites archéologiques d’Aleria, Cauria et Cucuruzzu

Dans le respect des lois relatives aux monuments historiques (1913), à l’archéologie (1941) et à l’archéologie préventive (2001), la Collectivité Territoriale de Corse a vocation à conserver et mettre en valeur les sites et monuments historiques.
Par décret du 18 novembre 2003, l’Etat a transféré à la CTC, 15 sites et monuments historiques dont les sites archéoloqiques d’Aleria et de Cucuruzzu. 
Le site antique d’Aleria : propriété de 27 ha dont 3 ha constituent la Ville romaine.
Le Casteddu de Cucuruzzu, propriété de 13 ha, situé sur la commune de Levie, et géré par le PNRC, représente l’un des monuments les plus significatifs de l’Âge du Bronze.

De plus, dans le cadre de sa politique d’acquisition d’ensembles archéologiques remarquables, la CTC est devenu propriétaire de 60 ha sur le Plateau de Cauria, site emblématique du mégalithisme, situé sur la commune de Sartène. 

C’est au regard de ses compétences d’Aménageur que la Collectivité Territoriale de Corse a entrepris cet immense chantier que constitue la mise en valeur de ces 3 sites archéologiques.

Le caractère exceptionnel de chacun d’entre eux tant sur le plan de l’archéologie que de l’environnement a nécessité une réflexion stratégique pour la réalisation des études préalables à leur valorisation, accompagnée par des cabinets consultants spécialisés. La CTC a voulu une approche globale et systémique tant les enjeux de partenariats et de compétences associées sont essentiels : enjeux de territoires mais aussi scientifiques, culturels et touristiques.
L’étude préalable à la valorisation du site de Cauria est en cours, celles des sites de Cucuruzzu et d’Aleria ont été terminées respectivement en mars et juin derniers.

La stratégie de la CTC est d’œuvrer pour une construction cohérente et globale dans le cadre d’un développement durable, qui respecte les normes imposées au titre des Monuments Historiques.

Cette stratégie repose notamment sur la recherche de synergies et de complémentarités avec l’ensemble des acteurs concernés par ces projets de mise en valeur :
- les communes d’Aleria, Levie et Sartène pour lesquelles les sites peuvent être des moteurs du développement 
- les départements, propriétaires des musées des sites, incontournables par leur vocation à en présenter les vestiges exhumés
- les communautés de communes, les offices de tourisme, les associations culturelles….

La synergie des différents acteurs devrait permettre un développement harmonieux des territoires, en favorisant une meilleure lisibilité de l’action publique et l’appropriation par les insulaires de leur patrimoine historique. 
L’exemple de la mise en valeur participative du site d’Aleria est une illustration parfaite de l’engagement de la CTC en la matière.

Présentation de la stratégie de la CTC sur la valorisation des sites archéologiques d’Aleria, Cauria et de la programmation des spectacles d’Aleria et Cucuruzzu
Le site archéologique d'Aléria

Depuis le transfert du site d’Aleria, la CTC a engagé des moyens et du personnel en charge de la surveillance, de l’entretien, de la gestion et de l’animation du site. Mais au-delà de cet engagement financier et logistique, la CTC vise un objectif ambitieux, celui de contribuer à donner au site d’Aléria la renommée qu’il mérite. 

Les études préalables à la mise en valeur et à la conservation du site sont achevées ou en cours d’achèvement. Les aménagements débuteront donc en 2010 par l’amélioration de l’accueil (parcours, signalétique…) et les premières réalisations de travaux de conservation et de valorisation du site. Cette double mission, de protection et de valorisation, a pour but de préserver de manière pérenne en privilégiant l’accessibilité et la compréhension du site. Ces mesures s’inscrivent dans un programme de travaux prévus sur plusieurs années.

Parmi les équipements prévus figure un centre d’interprétation du site, complémentaire du musée d’Aleria, lieu ou l’on explique, ou l’on raconte, ou l’on anime autour de l’histoire d’Aleria. Cette structure, d’une surface de 900 m², permettra une meilleure compréhension des vestiges et une appropriation de leur histoire par les corses en donnant aux visiteurs de nouvelles clés de lecture à l’aide de supports appropriés et d’outils de médiation. Outre l’espace de présentation du site, le centre comprendra un auditorium, une salle d’exposition temporaire, des ateliers pour scolaires animés par un médiateur culturel et des locaux administratifs.

Ce centre d’interprétation devra être modulable et évolutif afin de suivre la progression de la recherche qui sera relancée prochainement par la mise en place d’un programme international de fouilles validé par l’ensemble des partenaires publics. 

L’enjeu réside aussi dans la contribution qu’apportera la valorisation du site pour le développement du territoire d’Aléria en terme d’attractivité. L’un des vecteurs de ce développement sera la mise en réseau du site d’Aléria avec d’autres grands sites insulaires ou extérieurs à la Corse. Il est à noter que le rôle moteur du site a été évoqué dans le diagnostic territorial de la Plaine Orientale, réalisé par la CTC.

Les projets de la CTC ne se réaliseront qu’en étroite collaboration avec les services de l’Etat, mais aussi avec ceux du Conseil Général de Haute-Corse et de la Commune d’Aleria qui portent deux autres projets majeurs : l’extension du musée et la restructuration du hameau du Fort.

Aléria est bien évidement un site archéologique, mais c’est avant tout un paysage et surtout une ville : c’est dans le respect de ces trois notions fondamentales que la CTC entend protéger, étudier et faire connaître le patrimoine antique de ce lieu d’une importance majeure dans l’histoire de la Corse.

NB : le projet de mise en valeur du site d’Aleria a été présenté par les services de la CTC en mairie d’Aleria le 8 juillet dernier.

Présentation de la stratégie de la CTC sur la valorisation des sites archéologiques d’Aleria, Cauria et de la programmation des spectacles d’Aleria et Cucuruzzu
Le site archéologique de Cauria

Cet ensemble est composé de deux alignements de pierres dressées, de menhirs et de statues en granit d’I Stantari et de Rinaiu, monuments mégalithiques, du dolmen de Funtanaccia, classés au titre des Monuments Historiques ainsi que de deux bergeries, i caseddi.
La propriété de plus de 60 ha a été constituée par 5 acquisitions successives en :
- 1992 : l’alignement mégalithique d’I Stantari
- 1997 : l’alignement mégalithique de Rinaiu
- 2006/07 : le dolmen de Funtanaccia
- 2008 : parcelle 616 (projet de parking) et piste d’accès

L’étude préalable de valorisation du site lancée en 2009 (résultats attendus pour février 2010) vise à la réalisation de deux objectifs :
- un développement intégré en liaison avec les projets de la commune de Sartène, du musée départemental de Sartène et de la micro région, 
- un rayonnement plus large par la mise en réseau avec d’autres lieux patrimoniaux corses.

Ses préconisations concernent les domaines suivants :
- protection et conservation des trois monuments et de leurs abords,
- espace d’accueil et d’interprétation (contenus fonctionnels et scientifiques),
- aménagements du site/amélioration de l’accueil, signalisation routière, voirie, parking, cheminements archéologiques et environnementaux, signalétique interne, traitement paysager…

Actuellement, le site est ouvert et accessible gratuitement au public (dépliants multilingues et panneaux directionnels et informatifs). Une moyenne de 30 000 visiteurs a été estimée durant la saison estivale.

Depuis 1995, la CTC soutient financièrement des fouilles archéologiques annuelles programmées et menées par André d’Anna, CNRS - Provence. Ces travaux sont inscrits dans deux Programmes collectifs de recherche.

Le monument I Stantari a fait l’objet de deux phases de mesures conservatoires et d’analyses, diligentées par la CTC en 1993/95 (Laboratoire de Géologie du Quaternaire- Marseille-Lumigny), en 2005/07 (CICRP de Marseille) et en 2008 (intervention d’un conservateur/restaurateur).

Présentation de la stratégie de la CTC sur la valorisation des sites archéologiques d’Aleria, Cauria et de la programmation des spectacles d’Aleria et Cucuruzzu
Le site archéologique de Cucuruzzu

Cucuruzzu est inscrit sur la liste des 100 sites historiques d’intérêts communs aux pays de la Méditerranée et géré par le PNRC depuis 1991.
Ce site monumental de l’âge du bronze comprend le « casteddu » et une petite bâtisse située à quelques mètres du monument. 
Géré par le PNRC depuis 1991, il est actuellement le seul site appartenant à la CTC, qui soit aménagé et payant : 
- tarif plein : 5,50 €
- demi-tarif pour étudiant, groupes, scolaires : 3 €
Ce billet englobe la visite de Cucuruzzu (CTC) et de Capula (commune de Levie).

Une convention tripartite CTC - commune de Lévie - PNRC, relative à la gestion par le Parc naturel de l’ensemble monumental de Cucuruzzu et du site de Capula, a été signée en juillet 2009.
Cette convention unique fixe précisément les prérogatives, missions et obligations respectives des trois parties. Elle a pour objet de confier au PNRC une mission d’animation et d’exploitation pour une durée de trois ans, au plus tard jusqu’au 31 décembre 2011, durée pendant laquelle la CTC envisage de réaliser un programme d’aménagement et d’équipement de structures destinées à améliorer l’accueil et l’information du public. 

L’étude préalable à la valorisation du site a été lancée fin 2007 par la CTC et remise en mars 2009.
Ses préconisations concernent notamment les aspects relatifs à la nécessaire maîtrise du foncier, à la définition des contenus fonctionnels de l’espace d’accueil et d’interprétation, à l’aménagement des parcours de visite, aux conditions financières de l’exploitation, à la définition et au chiffrage des équipements à envisager pour un meilleur accueil du public, à la définition d’un plan de communication pour développer la fréquentation.
Une étude de programmation préalable au concours de maîtrise d’œuvre pour la construction des équipements doit être réalisée dès cette année.
Une étude préalable à la conservation du site a également été diligentée par la CTC ; sa restitution étant donnée pour le premier semestre 2010. Cette étude doit en particulier porter sur la stabilisation de l’édifice ainsi que sur la restauration de la « torra » ; la réalisation des travaux étant prévue pour 2011. 

Le montant global prévisionnel programmé par la CTC pour l’aménagement, l’équipement et la valorisation des sites d’Aleria, Cauria et Cucuruzzu s’élève à environ 10,4 M€.

Les « Spectacles d’Aléria » sur le site antique d’Aléria du 22 au 27 juillet 2009

Dans le cadre de la mise en valeur du site archéologique d’Aléria, la présentation de spectacles permet ainsi de sensibiliser le plus large public à ce lieu antique. L’objectif de cette action étant de poursuivre une démarche de valorisation du site au travers de spectacles vivants et d’ une programmation musicale en référence à la culture héritée de l’Antiquité et à l’histoire propre du site.

Les Héros glorifiés sur les pierres d’Aléria

Soucieuse de conforter et de développer un écho positif des publics ayant pu assister aux éditions précédentes, la CTC souhaite reconduire l’initiative cette année en prenant comme thématique la figure du héros. 
Ces évènements ont pour vocation d’ouvrir au public un site riche par son histoire et son pouvoir évocateur dans une atmosphère revisitée par les artistes conviés. Comédiens, musiciens, chanteurs et metteurs en scène plongeront les spectateurs dans l’univers antique d’Aleria en proposant du théâtre, du cinéma et de l’opéra baroque durant 5 jours. 

« L’année des empereurs » par la compagnie Eridelle


Les mercredi 22 et jeudi 23 juillet, à partir de 19 h., la compagnie Eridelle occupera le devant de la scène lors des deux premières soirées en conviant le public à les accompagner au cours de leur visite théâtralisée intitulée « L’année des Empereurs ». Trois comédiens joueront les évènements réels qui secouèrent Aleria et tout l’Empire en l’an 69 après J-C. L’objectif est de faire découvrir le site et la place de la Corse au sein de l’Empire romain tiraillée par les luttes de pouvoir et de montrer combien la Corse était inscrite dans le paysage politique, commercial et social romain.

« L’Iliade » d’Homère par la troupe Helios Perdita


Le samedi 25 juillet, dès 21 h 30, la troupe théâtrale Helios Perdita revisitera l’Iliade d’Homère selon la récente traduction du texte par Alessandro Baricco qui a concentré et ramené la matière première du texte à vingt et une voix, vingt et un chants. Cette écriture d’une grande limpidité donne des accents très contemporains aux personnages d’Homère racontant leurs histoires tumultueuses et tragiques.

« Les Héros de l’Antiquité » par le groupe musical Orfeo Isulanu


Le dimanche 26 juillet, dès 21 h 30, le groupe Orfeo Isulanu, spécialisé dans la musique baroque réunira une soprano, un comédien et deux musiciens de violoncelle et de clavecin qui joueront " Les héros de l’Antiquité "
Des extraits de textes autour des personnages d’Alexandre le Grand, Phèdre (Racine), Achille, Persée dans Andromède (P. Corneille), Phèdre et Hyppolite (Pradon) seront interprétés selon les règles de la déclamation baroque répondant à des critères précis de musicalité tels que le rythme, la prononciation et l’intonation. La musique baroque qui y sera associée sous des airs de Monteverdi, Paisiello, Caldara, Haendel et Campra confère avec ses propres codes à installer une figure du héros grec comme intermédiaire entre les dieux et l'homme, déchiré entre ces extrêmes, devenant le symbole de la condition de l'homme.

« Gladiator » de Ridley Scott 

La soirée de clôture, lundi 27 juillet à 21 h 30 sera dédiée à la projection en plein air du film Gladiator, sorti en 2000 et réalisé par Ridley Scott. Le film a remporté cinq Academy Awards lors de la 73ème cérémonie des Oscars, dont celui du meilleur film et du meilleur acteur pour Russell Crowe.


Ces évènements répondent à la multiplicité des regards, offrant densité et éclectisme pour que chacun puisse trouver son propre bonheur d’un passé revisité à la lumière du héros.