Les musées de Corse

Campagne 2012 : On peut aussi venir en Corse pour ses musées

A Corsica ci piace ancu per i sò musei



Eté 2012, un voyage culturel dans le temps

BEAUX-ARTS, HISTOIRE, ARCHÉOLOGIE, ANTHROPOLOGIE... TOUT EST LÀ, VOUS N’AVEZ PLUS QU’À FAIRE VOTRE CHOIX !

La Corse, c’est bien sûr des plages, une eau turquoise, des parfums et des saveurs, des champs, des forêts, des sentiers, des villages perdus au cœur des montagnes... Mais c’est aussi le berceau d’une offre culturelle riche et variée proposée notamment par les huit musées et le FRAC Corse qui vous ont concocté un joli panel d’expositions temporaires.

On peut aussi venir en Corse pour ses musées

Dans le cadre des opérations menées par la Collectivité Territoriale de Corse au titre du réseau des musées, une nouvelle campagne muséale est réalisée pour cette années 2012. Pour cette campagne de promotion de l’offre muséale régionale commune à 8 musées labellisés « musées de France » et au FRAC Corse, le choix a été fait de reprendre le slogan « On peut aussi venir en Corse pour ses musées - A Corsica ci piace ancu per i sò musei » tellement cette thématique reflète parfaitement l’esprit de la démarche du réseau des Musées de corse. Slogan qui a été apprécié de tous et qui avait même été récompensé par l’octroi du prix de la campagne citoyenne attribué en 2011.

À travers les sites et établissements que vous visiterez prochainement vous effectuerez un voyage dans le temps vous faisant plonger de la préhistoire à l’Art Contemporain en passant par les musées des Beaux-Arts et d’Anthrologie. Vous noterez qu’à travers cette campagne muséale régionale, les musées de Corse ont pris le parti de parler d’une même voix pour promouvoir tant leurs programmes d’activités que leurs événements estivaux, et s’ancrer ainsi dans le paysage culturel et touristique de l’île.

La CTC, chef de file

La Collectivité Territoriale de Corse a souhaité fédérer les principaux musées de l’île, afin de les promouvoir et de les ancrer fortement dans le paysage culturel et touristique. En œuvrant ainsi, la Collectivité Territoriale de Corse assume pleinement son rôle de chef de file et sa compétence régionale générale dans le domaine des musées en matière de création, de gestion et de développement.

Elle soutient de manière significative les initiatives de 8 structures muséales majeures de l’île, labélisées « musées de France » : Musée de la Corse, Palais Fesch - musée des Beaux-Arts, Musée du Salon napoléonien, Musée de Bastia, Musée de préhistoire corse et d’archéologie, Musée de l’Alta-Rocca, Musée Pascal Paoli, Musée d’Aléria ; ainsi que le Fonds Régional d’Art Contemporain de la Corse.

La compétence de la Collectivité Territoriale de Corse en matière muséale

Au-delà des institutions qui relèvent directement d’elle, comme le Musée de la Corse ou le FRAC, la Collectivité Territoriale de Corse accompagne les musées et les lieux de mémoire dans leur structuration et leur mise en réseau. Son action consiste à structurer le territoire insulaire par un réseau d’institutions patrimoniales de haut niveau. Elle a participé aux programmes de rénovation des deux grands musées municipaux (Palais Fesch - musée des Beaux-Arts d’Ajaccio et le Musée du Palais des gouverneurs de Bastia), elle soutient les quatre musées départementaux (Levie, Sartène, Aléria et Morosaglia) et elle entretient les sites archéologiques majeurs qui lui ont été transférés (Cauria, Cucuruzzu, et Aléria).

La Collectivité Territoriale de Corse participe également aux activités d’exposition, de publication et de médiation des musées auprès de tous les publics, et soutient l’activité de conservation et de restauration des collections publiques corses et des objets mobiliers conservés dans les églises et musées.

Enfin, la Collectivité Territoriale de Corse favorise les acquisitions des musées de Corse par le biais du Fonds régional d’acquisition pour les musées (Fram).

Sur la période 2005-2011, le montant global du financement de la Collectivité Territoriale de Corse aux diverses opérations de construction, d’aménagement, de réhabilitation, de restructuration ou encore de soutien aux activités des musées, s’élève à plus de 8 millions d’euros.


           


Newsletter
Mobile
Rss
Podcast
Twitter



Les musées de Corse